Deux morts dans des affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

L'armée arménienne a attaqué dimanche des positions militaires de l'Azerbaïdjan à la frontière ...
Deux morts dans des affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Deux morts dans des affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Photo: KEYSTONE/AP/ABBAS ATILAY

L'Azerbaïdjan et l'Arménie se sont mutuellement accusées dimanche d'avoir déclenché une attaque militaire à leur frontière. Ces affrontements ont fait deux morts et cinq blessés au sein des forces azerbaïdjanaises, selon Bakou.

'Les forces armées arméniennes sont passées à l'offensive, soutenues par des tirs d'artillerie. Après une contre-attaque, elles se sont repliées en subissant des pertes. Deux militaires azerbaïdjanais ont été tués et cinq blessés', a affirmé dans un communiqué le ministère de la Défense de l'Azerbaïdjan. Le ministère a précisé que les combats avaient eu lieu à midi dans la région de Tavouch, au nord-est de l'Arménie.

De son côté, Erevan a accusé Bakou d'une 'attaque à l'artillerie ayant visé à la capture de positions' arméniennes. Les militaires azerbaïdjanais 'ont été repoussés en subissant des pertes humaines. Il n'y a pas eu de victimes parmi les forces arméniennes', a affirmé la porte-parole du ministère arménien de la Défense, Sushan Stepanian, dans un message sur Facebook.

En conflit depuis près de 30 ans

L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont en conflit depuis près de 30 ans pour le contrôle de la région séparatiste du Nagorny-Karabakh. Cependant, les affrontements de dimanche entre ces deux pays du Caucase ont eu lieu loin de cette région disputée.

Enclave en majorité peuplée d'Arméniens rattachée en 1921 à l'Azerbaïdjan par les autorités soviétiques, le Nagorny-Karabakh a unilatéralement proclamé son indépendance en 1991, avec le soutien de l'Arménie. Une guerre a suivi entre les deux pays, puis un cessez-le-feu en 1994.

Depuis, des négociations en vue d'un traité de paix sont parrainées par le Groupe de Minsk, un groupe de médiateurs internationaux coprésidé par la Russie, la France et les Etats-Unis. Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a estimé mardi avoir le droit de recourir aux armes et a menacé de quitter ces négociations.

Le conflit des années 1990 avait fait quelque 30'000 morts.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus