France: violences lors de la nuit d'Halloween - Plus de 100 interpellations

Des violences et des échauffourées avec les forces de l'ordre ont eu lieu en France dans la ...
France: violences lors de la nuit d'Halloween - Plus de 100 interpellations

France: violences lors de la nuit d'Halloween - Plus de 100 interpellations

Photo: Keystone/AP/JACQUES BRINON

Des violences et des échauffourées avec les forces de l'ordre ont eu lieu en France dans la nuit de mercredi à jeudi à l'occasion des festivités d'Halloween. Une centaine de personnes ont été interpellées, notamment en Seine-Saint-Denis et à Lyon.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait demandé à tous les préfets une 'mobilisation renforcée' après la diffusion sur les réseaux sociaux d’appels à la 'purge' contre des policiers, notamment dans l’Essonne. Un jeune homme qui a reconnu avoir lancé un appel à la 'purge' sur le réseau social Snapchat a été interpellé lundi et a été remis en liberté mardi dans l'attente de sa comparution devant la justice le 28 novembre prochain.

Ces messages se réfèrent implicitement au film 'American Nightmare', dans lequel les Américains sont autorisés à donner libre cours à leur violence dans l'impunité pendant une nuit. Ils donnaient rendez-vous aux bandes violentes mercredi soir pour en découdre, brûler ou voler des voitures et s'en prendre aux forces de l'ordre.

A Lyon et son agglomération, des violences urbaines et échauffourées entre bandes de jeunes et forces de l’ordre ont émaillé la nuit. La police a procédé à douze interpellations, pour la plupart sur des mineurs âgés de 15 ou 16 ans, a indiqué à Reuters un responsable de la préfecture de police du Rhône.

Des incendies de véhicules ont également été répertoriés dans les communes périphériques, à Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Givors, Meyzieu, et Villefranche-sur-Saône. Les pompiers ont dû intervenir à une cinquantaine de reprises. Les bus ont été déroutés du centre-ville de Lyon. Plus au nord, en Seine-Saint-Denis, des incidents similaires se sont déroulés et, selon Rocco Contento, responsable syndical de SGP Police, 68 interpellations ont été effectuées dans le département par les forces de l'ordre.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus