François part pour la Colombie pour y défendre la paix

Le pape François est parti mercredi en Colombie en messager d'une paix encore fragile, dans ...
François part pour la Colombie pour y défendre la paix

François part pour la Colombie pour y défendre la paix

Photo: Keystone

Le pape François est parti mercredi en Colombie en messager d'une paix encore fragile, dans un pays divisé après l'accord conclu l'an dernier, qui a mis fin à plus d'un demi-siècle de guerre civile. L'Argentin a quitté Rome peu après 11h00 à destination de Bogota.

Le plan de vol de l'avion pontifical a été modifié pour prendre en compte l'arrivée de l'ouragan Irma dans les Caraïbes, selon le Vatican. L'Airbus A330 du pape était attendu vers 16h30 locales (23h30 suisses) à Bogota. On ignorait si cette modification aura un impact sur cet horaire.

'La paix est ce que la Colombie recherche depuis si longtemps et à laquelle elle travaille. Une paix stable, durable, afin de se voir et de se traiter en frères, jamais en ennemis', a affirmé le pape argentin dans un message vidéo diffusé deux jours avant son départ.

François, premier pape latino-américain dans l'histoire de l'Eglise catholique, s'est déjà rendu trois fois en Colombie, lorsqu'il était prêtre et archevêque de Buenos Aires. Sa visite intervient cette fois à un moment crucial, après l'accord de paix conclu l'an dernier entre le gouvernement de Bogota et la guérilla marxiste des Farc et le cessez-le-feu temporaire annoncé lundi par l'autre guérilla, celle de l'ELN, non signataire de l'accord.

Quatre villes en cinq jours

'La paix nous rappelle que nous sommes tous fils du même Père, qui nous aime et nous console', a affirmé le souverain pontife. Il restera cinq jours en Colombie où il visitera quatre villes différentes et rencontrera victimes et acteurs de cette guerre civile.

Sur le thème 'faisons le premier pas', le pape argentin, qui a toujours appuyé les négociations de paix, espère convaincre le peuple colombien de rompre avec son passé de violences et de s'engager de manière active à construire la paix.

Le pape rencontrera le président Juan Manuel Santos, prix Nobel de la paix, et d'autres responsables colombiens, ainsi que de l'Eglise catholique locale. Trois papamobiles seront mises à sa disposition, fabriquées sur place, et sans vitres blindées pour respecter son souhait d'être au plus près des fidèles.

Jésuite lui-même, le pape François rendra hommage à Carthagène au grand défenseur des esclaves, le saint jésuite Pedro Claver, figure emblématique du christianisme au XVIIe siècle. François est le troisième souverain pontife à se rendre en Colombie après Paul VI en 1968 et Jean Paul II en 1986.

/ATS
 

Actualités suivantes