Funérailles « simples » pour Fidel Castro à Santiago de Cuba

Les funérailles de Fidel Castro se sont déroulées dimanche matin à Santiago de Cuba, berceau ...
Funérailles « simples » pour Fidel Castro à Santiago de Cuba

Funérailles

Photo: Keystone

Les funérailles de Fidel Castro se sont déroulées dimanche matin à Santiago de Cuba, berceau de la révolution castriste dans l'est du pays. La cérémonie a clos neuf jours de deuil décrétés après le décès de l'ex-président le 25 novembre à 90 ans.

Organisées à l'abri des caméras des médias étrangers, les funérailles ont été présentées comme 'privées' par les autorités. Elles ont commencé vers 07h00 (13h00 en Suisse) peu après l'arrivée au cimetière de Santa Ifigenia du cortège funèbre contenant les cendres du 'Comandante'. Fidel Castro a gouverné sans partage sur l'île caribéenne pendant près d'un demi-siècle.

A l'entrée du cimetière, une foule de plusieurs milliers de personnes a scandé 'Viva Fidel' au passage de l'urne recouverte d'une coque de verre, placée sur une remorque tirée par une jeep militaire.

Ces funérailles se sont déroulées en famille et en présence de quelques dignitaires cubains et étrangers triés sur le volet. La presse étrangère était tenue à bonne distance de la nécropole et la télévision d'Etat ne retransmettait pas cette cérémonie présentée comme 'simple' par le président Raul Castro, qui a succédé à son frère en 2006.

Adulé ou honni, Fidel Castro reposera à côté du mausolée de José Marti, père de l'indépendance de Cuba, et d'autres héros nationaux enterrés dans cette nécropole. Ses funérailles scellent la fin du deuil national de neuf jours décrété après le décès du 'Comandante'.

Une semaine d'hommages

Durant une semaine, des hommages lui ont été rendus, le temps que la remorque portant les cendres refasse, en sens inverse, le trajet triomphal effectué par Fidel Castro début 1959. A La Havane, Matanzas, Cardenas, Cienfuegos, Santa Clara, Camagüey, Las Tunas, Holguin puis Bayamo, des centaines de milliers d'inconditionnels de Fidel se sont massés au bord des routes pour saluer une dernière fois le père de la révolution cubaine.

Partout dans le pays, les Cubains ont aussi été incités à parapher des registres pour 'jurer' de défendre l'héritage socialiste de celui qui a façonné le destin du pays et défié la superpuissance américaine pendant un demi-siècle.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes