Israël: Netanyahu et Gantz forment un gouvernement d'urgence

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son ex-rival Benny Gantz ont annoncé lundi ...
Israël: Netanyahu et Gantz forment un gouvernement d'urgence

Israël: Netanyahu et Gantz forment un gouvernement d'urgence

Photo: KEYSTONE/AP/SEBASTIAN SCHEINER

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son ex-rival Benny Gantz ont annoncé lundi la formation d'un gouvernement d'urgence. Cette annonce met fin à la plus longue crise politique de l'histoire du pays en pleine pandémie de Covid-19.

Après 16 mois de gouvernement de transition, trois élections législatives et des rebondissements les plus improbables et parfois les plus désespérants pour certains Israéliens, MM. Netanyahu, 70 ans, et Gantz, 60 ans, se sont retrouvés en soirée juste avant le début de Yom Hashoah, le 'jour de la Shoah', qui se tient du coucher du soleil lundi à la tombée de la nuit mardi en Israël.

Ces entretiens avaient pour but de sceller l'union entre les deux anciens rivaux électoraux après de nombreuses tentatives ayant échoué. Mais cette fois a finalement a été la bonne. 'Un accord pour la formation d'un gouvernement national d'urgence a été signé' par MM. Netanyahu, chef du Likoud (droite), et Gantz, le dirigeant du parti Bleu-Blanc (centriste), ont indiqué les formations des deux hommes dans un communiqué.

Leur pacte, d'une durée de trois ans, vise la formation d'un gouvernement 'bipartisan' avec pour Premier ministre M. Netanyahu pour les 18 premiers mois et M. Gantz pour les 18 mois suivant. Il prévoit aussi un nombre égal de ministres pour les deux camps et la possibilité pour des partis de se joindre à eux afin de sortir le pays de la crise.

Condamnations palestiniennes

L'Autorité palestinienne a condamné lundi la formation de ce gouvernement d'union, le jugeant favorable 'à l'annexion' de pans de la Cisjordanie occupée et menaçant ainsi la 'solution à deux Etats'. 'La formation d'un gouvernement israélien d'annexion signifie la fin de la solution à deux Etats et le démantèlement des droits du peuple palestinien (...)', a écrit sur Twitter le Premier ministre Mohammed Shtayyeh.

La solution à deux Etats prévoit un Etat israélien au côté d'un autre palestinien. Les Palestiniens estiment qu'une annexion de pans de Cisjordanie rend impossible la création d'un Etat palestinien viable.

Le négociateur en chef de M. Netanyahu, Yariv Levin, a indiqué que ce gouvernement avait aussi pour objectif d'appliquer la 'souveraineté' d'Israël dans les 'implantations en Judée et Samarie', expression souvent utilisée pour évoquer l'annexion des colonies et de territoires en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par l'Etat hébreu.

Gouvernement 'd'union et d'urgence'

A l'issue d'élections législatives le 2 mars -les troisièmes en moins d'un an, qui devaient enfin départager M. Netanyahu et Benny Gantz - le président Reuven Rivlin avait confié à ce dernier la tâche de former le prochain gouvernement.

En pleine pandémie de nouveau coronavirus, M. Gantz avait causé la surprise en ouvrant la voie à un gouvernement 'd'union et d'urgence' avec Benjamin Netanyahu inculpé pour corruption dans une série d'affaires. Il avait ainsi renié son engagement de ne pas partager le pouvoir avec le Premier ministre sortant, tant que ce dernier n'avait pas réglé ses démêlés avec la justice.

L'espoir d'un accord de gouvernement pointait ainsi à l'horizon pour de nombreux Israéliens. D'autres reprochaient toutefois à M. Gantz, ancien chef d'état-major de l'armée, d'avoir rendu les armes.

Mais la semaine dernière, le mandat de Gantz avait échu et le président israélien avait mandaté la Knesset, le Parlement, de proposer, d'ici un peu moins de trois semaines, un nouvel élu pour tenter de former un gouvernement. En parallèle, les camps de MM. Gantz et Netanyahu, qui disposent ensemble d'une majorité de voix au Parlement, avaient poursuivi leurs pourparlers en vue de la formation d'un gouvernement d'union.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus