Emmanuel Macron devient président, veut une France forte

Emmanuel Macron a promis dès son investiture dimanche de redonner 'confiance' aux Français ...
Emmanuel Macron devient président, veut une France forte

Emmanuel Macron devient président, veut une France forte

Photo: Keystone

Emmanuel Macron a promis dès son investiture dimanche de redonner 'confiance' aux Français et de 'refonder' l'Union européenne. Sa première semaine sera chargée, avec un voyage à Berlin et la nomination du Premier ministre lundi, puis du nouveau gouvernement mardi.

Les Français ont choisi l'espoir et l'esprit de conquête', a lancé le plus jeune président de la République jamais élu, à 39 ans, fixant le cap d'une présidence au cours de laquelle il n'entend 'rien céder' tout en ayant 'la volonté constante de réconcilier et rassembler'.

Lors de cette cérémonie solennelle, sous les ors de la Salle des fêtes du palais de l'Elysée, le jeune centriste pro-européen a aussi souligné dans son premier discours de chef de l'Etat, le 'rôle immense' de la France, qui doit 'corriger les excès du cours du monde et veiller à la liberté'.

Cette journée d'investiture avait commencé lorsque le chef de l'Etat élu a remonté le tapis rouge de la cour d'honneur de l'Elysée devant un détachement de la Garde républicaine.

Longue entrevue

Il a été accueilli sur le perron de l'Elysée par le président sortant François Hollande, qui s'est abstenu de lui donner l'accolade, un fin sourire aux lèvres.

Emmanuel Macron avait été précédé de dix minutes par son épouse Brigitte, 64 ans.

Les deux présidents se sont entretenus pendant une bonne heure, bien plus que la demi-heure prévue. C'est là que le sortant devait livrer à l'entrant quelques secrets d'Etat, comme les codes de l'arme nucléaire.

Puis Emmanuel Macron a raccompagné François Hollande, son aîné de plus de 20 ans, jusqu'à sa voiture, l'applaudissant avant qu'il ne quitte la cour d'honneur.

Passage en revue

Le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius avait auparavant proclamé les résultats officiels de la présidentielle et prononcé les quelques mots de l'investiture, avant un hommage très personnel.

Puis Emmanuel Macron a été élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur avant de se voir présenter le Grand collier de Grand maître de la Légion d'honneur.

Parmi les quelque 300 invités de cette investiture, figuraient les corps constitués (Conseil constitutionnel, bureau de l'Assemblée nationale et du Sénat, etc.), des représentants des partenaires sociaux, des prix Nobel et une centaine de proches.

La cérémonie s'est poursuivie dans les jardins de l'Elysée où le nouveau président a passé en revue les troupes tandis que 21 coups de canon étaient tirés depuis l'Esplanade des Invalides.

Bain de foule

Puis Emmanuel Macron est sorti par la Grille du Coq, pour remonter seul les Champs-Elysées à bord d'un command car jusqu'à la place de l'Etoile, escorté des motards et des cavaliers de la Garde républicaine, finissant le trajet à pied. Comme le veut la tradition, il a ravivé la flamme sur la tombe du Soldat inconnu, sous une pluie battante.

Pour son premier déplacement de chef d'Etat, Emmanuel Macron a rendu visite dimanche à des soldats français blessés en opérations, à l'hôpital militaire Percy de Clamart, près de Paris.

Il a ensuite été accueilli par la maire PS de Paris Anne Hidalgo au bout du parvis devant le bâtiment municipal, qu'il a remonté lentement, serrant des dizaines de mains de personnes massées sur le parvis.

/ATS
 

Actualités suivantes