L'Ukraine perd entre 60 et 100 soldats par jour, selon Zelensky

Entre 60 et 100 soldats ukrainiens meurent chaque jour au combat et quelque 500 autres sont ...
L'Ukraine perd entre 60 et 100 soldats par jour, selon Zelensky

La Russie resserre son étau sur Severodonetsk au 99e jour de guerre

Photo: KEYSTONE/AP/VADIM GHIRDA

L'armée russe resserrait jeudi son emprise sur Severodonetsk, dans le Donbass, où la situation est difficile pour l'Ukraine. Entre 60 et 100 soldats ukrainiens meurent chaque jour au combat et quelque 500 autres sont blessés, a admis le président ukrainien Zelensky.

Après l'échec de leur offensive-éclair pour faire tomber le régime de Kiev, les forces russes se concentrent désormais sur la conquête de la région du Donbass, où se joue une guerre d'usure après bientôt trois mois de conflit. Et la tactique du rouleau compresseur appliquée par Moscou pour grignoter lentement le Donbass semble porter ses fruits.

A Severodonetsk, la capitale administrative de la région de Lougansk est occupée à '80%' par les forces russes, a déclaré le gouverneur de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, dans la nuit de mercredi à jeudi. Des combats de rue font rage.

'La situation la plus difficile est dans la région de Lougansk, où l'ennemi essaye de déloger nos troupes de leurs positions', selon le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeri Zaloujny, cité dans un communiqué de l'armée publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

Avantage opérationnel

'L'ennemi a un avantage opérationnel en artillerie', a-t-il concédé lors d'une conversation téléphonique mercredi avec le chef d'état-major français des armées, le général Thierry Burkhard, selon Kiev.

'Cela soulève la question de la transition la plus rapide possible de nos unités vers des armes du type de celles de l'OTAN. Cela sauverait des vies', a plaidé le général ukrainien, qui attend des livraisons de systèmes de lance-missiles plus puissants promis par le président américain Joe Biden.

La région de Donetsk n'est pas épargnée par Moscou, notamment Sloviansk, à quelque 80 km à l'ouest de Severodonetsk. Les séparatistes prorusses ont affirmé mercredi avoir coupé l'une des deux routes permettant d'approvisionner la ville proche d'Avdiïvka, contrôlée par les forces ukrainiennes.

'La situation dans l'est est vraiment difficile', a indiqué le président de l'Ukraine Volodymyr Zelensky dans un entretien publié mercredi par Newsmax. 'Nous perdons de 60 à 100 soldats par jour, tués au combat, et quelque 500 sont blessés', a détaillé le dirigeant de 44 ans.

Blocus russe en mer Noire

Dans le sud, les Ukrainiens s'inquiètent d'une possible annexion des régions conquises par les forces russes, Moscou évoquant des référendums dès juillet en vue d'une annexion.

Les Occidentaux essaient de leur côté de débloquer les ports ukrainiens de la mer Noire, notamment celui d'Odessa (sud), principale porte de sortie de la production agricole du pays, pour relancer les exportations de céréales dont l'Ukraine est l'une des grandes productrices mondiales.

Au moins 20 millions de tonnes de céréales ukrainiennes ne peuvent être exportées à cause d'un blocus russe, faisant planer le risque d'une crise alimentaire mondiale.

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov devrait discuter de l'instauration de 'couloirs sécurisés' pour le transport de céréales lors d'une visite en Turquie le 8 juin, selon Ankara.

/ATS
 

Actualités suivantes