L'armée syrienne appelle les derniers rebelles à quitter Alep

L'armée syrienne a lancé un appel aux derniers rebelles et civils à quitter Alep. Cela afin ...
L'armée syrienne appelle les derniers rebelles à quitter Alep

L'armée syrienne appelle les derniers rebelles à quitter Alep

Photo: Keystone

L'armée syrienne a lancé un appel aux derniers rebelles et civils à quitter Alep. Cela afin de pouvoir prendre totalement le contrôle de la deuxième ville de Syrie, a indiqué mardi une source militaire.

'L'armée a lancé un appel via des hauts-parleurs aux rebelles et civils qui le souhaitent pour qu'ils quittent les quartiers Est' de la métropole, a indiqué la source, affirmant que l'armée voulait 'nettoyer la zone après la sortie des hommes armés'.

Plusieurs milliers de Syriens affamés et traumatisés ont quitté depuis jeudi dernier la dernière enclave rebelle assiégée d'Alep, ville que l'armée est parvenue à contrôler quasi-totalement après un mois d'une violente offensive aérienne et terrestre.

Encore des 'milliers' d'assiégés

Une porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a précisé qu'au moins 25'000 civils et rebelles étaient sortis de la cité depuis le début des opérations d'évacuation.

'Hier (lundi) seulement, nous avons évacué 15'000 personnes d'Alep-Est. Depuis jeudi, le total est de 25'000', a indiqué Ingy Sedky. Elle a précisé que des 'milliers' attendaient encore d'être évacués.

Selon un chef rebelle en Turquie, environ la moitié seulement des civils qui veulent quitter Alep l'ont fait en comptant le départ de plusieurs milliers de personnes lundi.

Les insurgés ne partiront qu'une fois que tous les civils le souhaitant l'auront fait, précise-t-il. L'accord d'évacuation et de cessez-le-feu leur permet d'emporter leurs armes personnelles mais pas d'armes lourdes.

Le secteur oriental de l'ex-capitale économique de Syrie était aux mains des rebelles depuis 2012. Sa conquête représente la plus importante victoire du régime de Bachar al-Assad.

Villages chiites

Des civils sont aussi évacués de deux villages chiites de Foua et Kefraïa près d'Idlib assiégés depuis des années par les rebelles. Ils sont emmenés à Alep dans le cadre de l'accord autorisant le départ des derniers insurgés de la grande ville.

Selon l'organisation médiatique militaire du Hezbollah, le mouvement libanais allié du gouvernement du régime syrien, huit autocars supplémentaires d'évacués d'al Foua et Kefraïa sont partis mardi à l'aube.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes