L'île de Lombok à nouveau secouée par un tremblement de terre

Un nouveau séisme, le troisième en moins de deux semaines, a frappé jeudi l'île indonésienne ...
L'île de Lombok à nouveau secouée par un tremblement de terre

Le bilan du séisme en Indonésie monte à 319 morts

Photo: KEYSTONE/AP/TATAN SYUFLANA

Le bilan du violent séisme qui a frappé dimanche l'île de Lombok, dans le sud de l'Indonésie, est monté à 319 morts, selon un ministre. Un troisième événement, d'une magnitude de 6,2, a fait trembler l'île jeudi.

'Au moins 1400 personnes ont été gravement blessées et 156'000 ont été déplacées', a déclaré un porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho. Un précédent bilan provisoire faisait état de 164 morts.

A la suite du tremblement de terre de magnitude 6,9 survenu dimanche, des dizaines de milliers de maisons ont été endommagées ou détruites, selon les autorités. Le bilan des victimes risque encore d'augmenter, dans la mesure où les équipes de secours continuent de déblayer les décombres à l'aide d'excavateurs.

Des villageois apeurés ont abandonné leurs maisons pour se réfugier sous des tentes ou abris bâchés aménagés le long des routes ou dans des rizières sous la chaleur tropicale de l'archipel d'Asie du Sud-Est.

Troisième séisme

Le troisième séisme n'a apparemment pas fait de victimes. La secousse, de magnitude 6,2, a été ressentie fortement dans toute l'île. Des journalistes de Reuters enquêtant sur les conséquences du précédent tremblement de terre, ont constaté un mouvement de panique. Des bâtiments se sont effondrés.

Des habitants évacués après le séisme de dimanche et logés dans des abris de fortune ont couru sur la rue en criant. Des motocyclettes stationnées dans la rue sont tombées par terre et des murs de bâtiments proches se sont effondrés, a constaté une journaliste de l'AFP sur place.

Depuis le tremblement de terre de magnitude 6,9 dimanche, pas moins de 355 répliques de différentes magnitudes ont été recensées, a indiqué un porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho. Celle de jeudi était la plus puissante.

Selon les autorités, l'épicentre du séisme se trouvait sur la terre ferme ce qui fait qu'il n'y a pas de risque de tsunami. L'institut américain de géophysique (USGS) donne une intensité de 5,9 pour le nouveau séisme et une profondeur de 10 kilomètres.

Le 29 juillet, Lombok avait été frappée par un premier séisme de magnitude 6,4. 17 personnes ont été tuées et plusieurs centaines de randonneurs ont été bloqués sur les pentes d'un volcan.

Crise humanitaire

Une crise humanitaire se profile à Lombok. Des milliers de personnes sont sans abri et sans eau potable. La nourriture et les médicaments se font rares.

Certains campements manquent de nourriture pour les personnes qui y sont temporairement hébergées, tandis que d'autres déplacés souffrent de traumatismes psychologiques. La Croix-Rouge indonésienne a indiqué avoir installé dix cliniques ambulantes dans le nord de l'île, partie la plus affectée par le séisme.

Les travailleurs humanitaires ont du mal à atteindre certains hameaux, car les ponts et les routes ont été détruits par la catastrophe. Il y a un cruel besoin de personnel médical et 'd'aide à long terme', en particulier des victuailles et médicaments, soulignent les autorités.

Des milliers de touristes ont quitté Lombok depuis dimanche, craignant de nouveaux séismes, certains sur des avions supplémentaires affrétés par les compagnies aériennes et d'autres à bord de ferries à destination de l'île voisine de Bali.

/ATS
 

Actualités suivantes