La Garde suisse pontificale passe de 110 à 135 hallebardiers

La Garde suisse pontificale au Vatican se renforce. Trente-deux nouveaux hallebardiers ont ...
La Garde suisse pontificale passe de 110 à 135 hallebardiers

La Garde suisse pontificale passe de 110 à 135 hallebardiers

Photo: KEYSTONE/AP/ALESSANDRA TARANTINO

La Garde suisse pontificale au Vatican se renforce. Trente-deux nouveaux hallebardiers ont prêté serment dimanche en fin d'après-midi dans la cour interne du Palais Apostolique. Ils ont juré de se sacrifier si besoin pour le souverain pontife.

Sa garde est désormais composée au total de 135 'soldats' au lieu de 110. Sur les 32 nouveaux gardes, sept ont prêté serment en français. Actuellement, les cantons les mieux représentés dans la Garde sont ceux du Valais et de Fribourg avec respectivement seize et quinze gardes chacun et celui d'Argovie avec dix gardes. Cette année, c'est le canton de Lucerne qui était l'invité officiel. L'actuel commandant de la Garde, Christoph Graf, est d'ailleurs Lucernois.

Ce dernier a justifié l'augmentation des gardes suisses en raison d'une hausse des engagements et missions, au Vatican même et à l'extérieur aussi. Des normes de sécurité toujours plus exigeantes expliquent aussi ce renforcement du contingent.

Les nouvelles recrues ont prêté serment de fidélité au pape après avoir écouté le texte immuable d'un serment lu par l'aumônier: 'Je jure de servir fidèlement, loyalement et de bonne foi le Souverain pontife et ses successeurs légitimes, de me dévouer pour eux de toutes mes forces, sacrifiant, si nécessaire, ma vie pour leur défense'.

Elles ont arboré le célèbre uniforme bouffant jaune-bleu-rouge, inspiré de la Renaissance, des couleurs des Médicis et des fresques de Raphaël. Avec pour cette cérémonie d'apparat un nouveau casque en matière synthétique imprimé en 3D.

Plus ancienne armée du monde

Les autorités suisses étaient représentées par le président du Conseil national, Dominique de Buman (PDC/FR), accompagné de plusieurs parlementaires fédéraux et cantonaux ainsi que de l'ambassadeur de Suisse auprès du Saint-Siège, Pierre-Yves Fux. L'Eglise en Suisse était, elle, représentée par le président de la Conférence des évêques suisses, Mgr Charles Morerod.

'Un salut spécial va aux nouveaux gardes suisses, à leurs familles et à leurs amis, en ce jour de fête de ce corps historique et méritant. Un applaudissement pour eux!', s'est pour sa part exclamé le pape François dimanche matin depuis le Vatican.

La plus ancienne armée du monde est née en 1506 avec le recrutement de mercenaires helvètes, réputés invincibles, par Jules II (le pape de Michel-Ange). Elle est ouverte uniquement aux catholiques. Pour entrer dans cette famille, en général pour deux ans, il faut être Suisse, catholique-romain pratiquant, célibataire, avoir entre 19 et 30 ans, et mesurer au moins 1,74 mètre.

Comme chaque année, la cérémonie d'assermentation a eu lieu un 6 mai, jour de la commémoration de leur résistance pour la défense du pape Clément VII lors du sac de Rome par les troupes de mercenaires de Charles Quint (le 6 mai 1527). Ils furent 147 à y perdre la vie.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus