La Grèce annonce un confinement partiel à partir de mardi

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé un confinement partiel à partir de mardi ...
La Grèce annonce un confinement partiel à partir de mardi

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé un confinement partiel à partir de mardi et pour un mois pour combattre la deuxième vague du Covid-19. Il y aura un couvre-feu nocturne et la fermeture des bars, restaurants, lieux d'attraction et salles de sport.

'Ce n'est pas un confinement comme en printemps', a assuré le chef du gouvernement lors d'un message télévisé à la nation samedi. Contrairement au confinement de mars, les écoles, les hôtels, les salons de coiffure et les commerces resteront ouverts à travers le pays, selon le Premier ministre.

Mais l'enseignement dans les universités sera fait obligatoirement à distance. Les entreprises du secteur privé doivent appliquer le télétravail au moins à 50%.

'Un confinement total nuirait à l'économie et la société', a souligné Kyriakos Mitsotakis faisant allusion aux répercussions économiques graves du confinement imposé en Grèce pendant six semaines en printemps. 'Le fonctionnement de tout lieu de restauration sera suspendu, à part la livraison de nourriture', a précisé le Premier ministre soulignant que le masque était obligatoire à l'intérieur et à l'extérieur à travers le pays.

Les cinémas, musées, théâtres, clubs, bars et cafés seront également fermés dans les régions les plus touchées, surtout dans la capitale grecque et à Théssalonique, deuxième ville dans le nord du pays, ainsi que dans 27 régions du pays qui sont dans 'la zone de risque accru'. Les sites archéologiques en plein air resteront ouverts tandis que les entraînements sportifs continueront sans spectateurs.

Ces mesures s'appliqueront à partir de 6h (heure locale) mardi et la circulation sera interdite après minuit et jusqu'à 5h, a précisé Kyriakos Mitsotakis. Il a souligné qu''il fallait agir maintenant' vu l'augmentation du nombre de cas du nouveau coronavirus ces dernières semaines et pour que les unités des soins intensifs ne soient pas débordées.

C'est un plan qui va durer un mois pour 'essayer de sauver les fêtes de Noël', a expliqué le Premier ministre.

Pas d'alcool pendant le couvre-feu

Le secrétaire d'Etat à la Protection civile, Nikos Hardalias, a souligné samedi soir que les déplacements à travers le pays n'étaient pas interdits mais que la vente d'alcool l'était pendant les heures du couvre-feu.

Face à la recrudescence de l'épidémie, la Grèce avait instauré la semaine dernière un couvre-feu entre minuit et 5h pour deux semaines à Athènes et Thessalonique, les deux principales villes du pays, touchées par le coronavirus et rassemblant presque la moitié de la population (10,9 millions de personnes).

Le ministre des Finances Christos Staïkouras a évalué à '1,5 milliard d'euros le coût de ces nouvelles mesures en novembre, qui va atteindre au total 2,3 milliards fin décembre'. Les employés des entreprises qui seront touchées par le nouveau confinement 'pourront être placés en chômage partiel et bénéficier d'une aide de 534 euros par mois', a indiqué le ministre aux médias.

En convalescence après une crise financière inédite (2010-2018), la Grèce table sur une chute de 8,2% de l'économie, durement éprouvée par les effets de la pandémie du Covid-19, avant une reprise de 5,5% l'an prochain, selon le projet de budget pour 2021 déposé récemment au Parlement.

Moins affecté que ses partenaires européens, le pays compte au total plus de 39'000 cas depuis l'apparition de l'épidémie fin février, et déplore 626 morts. Plus d'une centaine de personnes sont actuellement en réanimation, leur âge moyen étant de 65 ans, selon les services sanitaires.

/ATS