La Tunisie choisit son président ce dimanche

Homme d'affaires controversé ou théoricien du droit rigide et mystérieux: les Tunisiens élisent ...
La Tunisie choisit son président ce dimanche

Le spécialiste de droit constitutionnel Kais Saied a largement remporté l'élection présidentielle tunisienne, selon des sondages publiés dimanche soir. Cette annonce a déclenché des scènes de joie de ses partisans à Tunis.

Kais Saied a obtenu 76,9% des voix, a annoncé la chaîne publique Wataniya, selon un sondage sortie des urnes qui confirme les résultats divulgués un peu plus tôt par un autre institut.

Selon le sondage de Sigma Conseil diffusé par la Wataniya, M. Saied, 61 ans, devance de plus de 50 points son adversaire Nabil Karoui, homme d'affaires poursuivi pour fraude fiscale, qui a obtenu 23,11%.

La publication de ce sondage a déclenché des cris de joie parmi les partisans de Kais Saied, rassemblés dans un hôtel de Tunis, selon une journaliste de l'AFP.

Résultats officiels mardi

Les résultats officiels ne devraient pas être connus avant mardi. Mais les estimations fournies par la Wataniya confirment un premier sondage publié peu auparavant par l'institut Emrhod, selon lequel M. Saied, 61 ans, a obtenu 72,5% des suffrages, contre 27,5% seulement à son adversaire.

Tout juste après ce premier sondage, des partisans de l'universitaire avaient déjà laissé éclater leur joie sur l'avenue Bourguiba, au coeur de la capitale, à coups de klaxons.

Participation en hausse

Lors d'une conférence de presse en soirée, l'instance électorale (Isie) a confirmé que la participation serait sensiblement supérieure à celle du premier tour: elle s'élève à 57,8% sur 70% des bureaux de vote alors qu'il y a un mois, moins d'un électeur sur deux s'était déplacé (49%).

'Kais Saied, président de la république tunisienne', a de son côté écrit sur sa page Facebook officielle le parti d'inspiration islamiste Ennahdha, qui avait appelé à voter pour le constitutionnaliste aux convictions conservatrices. Ce mouvement arrivé en tête des législatives de dimanche dernier (52 sièges sur 217) a invité ses partisans à rejoindre l'avenue Bourguiba pour fêter la victoire.

'Oui, nous revendiquons la victoire, mais nous attendons les résultats officiels', a pour sa part commenté Naoufel Saied, frère du candidat et membre actif de sa campagne. De nombreux membres de la famille de Kais Saied se sont rassemblés au QG du candidat, dans le centre-ville de Tunis, au pied duquel l'ambiance était à la fête.

'Un Monsieur honnête'

'Kais Saied, la voix du peuple', 'Vive la Tunisie', a scandé la foule. 'On est très contents, la Tunisie a gagné un Monsieur honnête. La différence entre les deux candidats est le résultat du travail de Kais Saied pendant quatre ans', a commenté Mustafa El Ghali, un autre membre de la famille du futur président.

M. Saied, un juriste de 61 ans connu pour son conservatisme sociétal mais aux intentions encore floues, était arrivé en tête du premier tour le 15 septembre, avec 18,4%, après une campagne bon marché constituée de multiples visites de terrain et de pages animées par des partisans sur Facebook.

Son adversaire, fondateur de la chaîne privée Nessma TV, avait obtenu 15,6%, depuis sa cellule de prison. Arrêté fin août sur des accusations de fraude fiscale, il a obtenu sa remise en liberté mercredi soir seulement, à quelques jours du second tour, et demeure poursuivi.

Quelque sept millions de Tunisiens étaient appelés aux urnes pour élire leur nouveau président de manière démocratique, pour la deuxième fois seulement depuis la révolution de 2011.

/ATS
 

Actualités suivantes