La majorité des télétravailleurs « aussi productifs » qu'au bureau

Une vaste majorité de salariés canadiens en télétravail s'estiment 'au moins aussi productifs' ...
La majorité des télétravailleurs « aussi productifs » qu'au bureau

La majorité des télétravailleurs

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Une vaste majorité de salariés canadiens en télétravail s'estiment 'au moins aussi productifs' à la maison qu'au bureau. Ils aimeraient continuer à travailler de chez eux au moins à mi-temps après la pandémie, indique jeudi une étude officielle.

Près du tiers (32%) des salariés canadiens, soit 3,1 millions, effectuaient 'la plupart' de leurs heures de travail à partir de la maison en début d'année, contre à peine 4% en 2016, précise cette étude de l'institut Statistique Canada. Parmi eux, 90% ont déclaré être 'au moins aussi productifs' qu'avant.

Plus de la moitié (58%) des nouveaux télétravailleurs ont déclaré accomplir 'à peu près' la même quantité de travail et environ le tiers (32%) davantage. Les 10% restants accomplissaient 'moins de travail' à la maison qu'au bureau.

De façon générale, la productivité en télétravail était plus élevée dans les administrations publiques, notamment dans les soins de santé, que dans les industries productrices de biens.

Pas d'écart hommes-femmes

Statistique Canada n'a pas mesuré d'écart significatif entre les hommes et les femmes ou en fonction de l'âge, de la scolarité, de la situation matrimoniale ou de la profession des répondants.

Dans l'ensemble, 35% de tous les nouveaux télétravailleurs, et la moitié des cadres, ont déclaré effectuer un plus grand nombre d'heures par jour. En revanche, 3% ont déclaré travailler moins d'heures. Et 80% des nouveaux télétravailleurs ont indiqué qu'ils aimeraient travailler 'au moins la moitié de leurs heures à la maison une fois la pandémie terminée'.

Les télétravailleurs qui se considéraient plus productifs chez eux que sur leur lieu de travail étaient aussi plus nombreux à indiquer qu'ils préféreraient travailler 'la plupart ou toutes leurs heures à la maison' que les autres télétravailleurs, ajoute l'étude.

En revanche, une majorité d'enseignants (54%) préféreraient retourner en classe la plupart du temps une fois la pandémie terminée, soit trois fois plus que les autres télétravailleurs.

L'analyse a été réalisée à partir des données sur la population active au Canada pour février. Elle se limitait aux salariés travaillant pour le même employeur depuis au moins mars 2019, soit au moins un an avant l'interruption des activités économiques de la mi-mars 2020.

/ATS
 

Actualités suivantes