La soeur cadette de Kim Jong-un est arrivée en Corée du Sud

Kim Yo Jong, la soeur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, est arrivée vendredi en ...
La soeur cadette de Kim Jong-un est arrivée en Corée du Sud

La soeur cadette de Kim Jong-un est arrivée en Corée du Sud

Photo: Keystone/AP Yonhap/KIM JU-HYUNG

Kim Yo Jong, la soeur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, est arrivée vendredi en Corée du Sud, où elle doit assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang. Une rencontre est prévue samedi avec le président sud-coréen.

C'est la première fois qu'un membre de la famille Kim, au pouvoir en Corée du Nord depuis Kim Il-sung, se rend au Sud depuis la fin de la guerre de Corée de 1950-53.

Le jet privé transportant également plusieurs hauts dirigeants nord-coréens, dont le chef d'Etat formel de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Yong Nam, s'est posé en début d'après-midi à l'aéroport international d'Incheon, près de Séoul. Vêtus de manteaux noirs au col de fourrure, Kim Yong Nam et Kim Yo Jong ont été accueillis par le ministre sud-coréen de l'Unification et d'autres responsables.

La soeur du dirigeant nord-coréen sera reçue samedi par le président sud-coréen, Moon Jae-in. Elle a été accueillie à son arrivée à l'aéroport par le ministre sud-coréen de l'Unification, Cho Myong-gyon. Avant cette entrevue à la Maison bleue - le palais présidentiel -, elle devait assister vendredi à la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver.

Le dernier membre de la famille de Kim Jong Un à être venu à Séoul était son grand-père, Kim Il Sung, le fondateur du régime, quand ses forces avaient conquis la capitale en 1950. Trois ans plus tard, le conflit s'était arrêté sur un cessez-le-feu, et non un traité de paix, ce qui fait que les deux pays sont encore techniquement en guerre et que la péninsule reste divisée par une Zone démilitarisée (DMZ), une frontière hérissée de miradors.

Non loin de Mike Pence

Pyeongchang se situe à 80 km seulement de la ligne de démarcation séparant les deux Corées. Les JO se tiennent jusqu'au 25 février. Une délégation de 280 Nord-Coréens, dont des journalistes, des 'pom pom girls', des musiciens et des adeptes du taekwondo, est arrivée mercredi en Corée du Sud. Lors de la cérémonie d'ouverture, Kim Yo Jong cotoiera le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, arrivé jeudi à Séoul où il a dîné avec le président Moon.

M. Pence devait se rendre vendredi, avant d'aller à Pyeongchang, au mémorial érigé à la mémoire des 46 marins sud-coréens morts en 2010 dans le naufrage d'une corvette du Sud, attribué par Séoul à un tir de torpille nord-coréenne.

En visite à Tokyo avant d'arriver en Corée du Sud, le vice-président américain a évoqué la possible volonté de Pyongyang d'utiliser les Jeux olympiques à des fins de propagande. 'Nous ne permettrons pas à la Corée du Nord de cacher derrière la bannière olympique la réalité de l'asservissement de son peuple et de sa menace pour la région tout entière', a-t-il dit.

/ATS
 

Actualités suivantes