Le Grand Princess autorisé à accoster à Oakland

Le navire de croisière américain Grand Princess, confiné au large de San Francisco, a été autorisé ...
Le Grand Princess autorisé à accoster à Oakland

Le navire de croisière américain Grand Princess, confiné au large de San Francisco, a été autorisé à accoster à Oakland dans la nord de la Californie, a annoncé samedi soir la compagnie propriétaire du navire. Au total, 21 cas de coronavirus ont été détectés à bord.

Les passagers les plus touchés 'nécessitant un traitement médical intensif et une hospitalisation' commenceront à débarquer lundi, a ajouté Princess Cruises, en soulignant que le plan de débarquement initial avait été retardé de dimanche à lundi par le Centre américain de contrôle de santé (CDC).

'Les passagers résidents de Californie se rendront dans un centre fédéral pour des tests, tandis que les non-Californiens seront dirigés vers des établissements fédéraux dans d'autres Etats', a indiqué la compagnie.

L'équipage sera placé en quarantaine et traité à bord du Grand Princess, a ajouté l'entreprise.

Des Suisses à bord

Le navire compte 3533 passagers et membres d'équipage. Sur les 2422 passagers, 2016 sont Américains, dont 938 de Californie. Quatre Suisses se trouvent à bord, a annoncé samedi Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Un total de 54 nationalités sont représentées, selon la présidente de la compagnie Princess Cruises, Jan Swartz.

'Nous serons à Oakland demain' dimanche, s'était réjoui un peu plus tôt une passagère, Carolyn Wright. 'Nous arriverons dans l'après-midi et cela prendra plusieurs jours pour débarquer tout le monde', avait ajouté cette photographe professionnelle qui voyage avec une amie à bord du navire de croisière, en assurant tenir ces informations du capitaine du Grand Princess.

'Je suis vraiment heureuse qu'il y ait finalement un plan, j'aimerais juste en savoir un peu plus sur ce qui va nous arriver', a ajouté Carolyn Wright à l'AFP.

Coincés depuis plusieurs jours

De son côté, le quotidien Mercury News de San Jose indiquait que le gouverneur de Californie Gavin Newsom avait finalement donné l'autorisation de débarquer les 3533 passagers et membres d'équipage du Grand Princess, coincé depuis plusieurs jours au large des côtes californiennes.

Selon le capitaine, les cas les plus aigus de covid-19 devaient être transférés dans un hôpital militaire. Les analyses réalisées à bord ont révélé 21 cas de contamination - 19 membres d'équipage et deux passagers - sur 45 personnes testées.

Selon le Mercury News, le gouvernement américain a mis sur pied un centre de commandement opérationnel au Marriott Convention Center d'Oakland, afin de mener toute l'opération de débarquement des passagers et membres d'équipage du Grnad Princess.

Le vice-président américain Mike Pence, en charge de la réponse américaine à l'épidémie de coronavirus, a indiqué samedi que tous les 3533 passagers et membres d'équipage du Grand Princess seraient soumis à des tests et éventuellement placés en quarantaine si nécessaire.

/ATS
 

Actualités suivantes