Le gouvernement britannique va interdire le gaz hilarant

Le gouvernement conservateur britannique a annoncé dimanche que le protoxyde d'azote ou 'gaz ...
Le gouvernement britannique va interdire le gaz hilarant

Le gouvernement britannique va interdire le gaz hilarant

Photo: KEYSTONE/EPA/TOLGA AKMEN

Le gouvernement conservateur britannique a annoncé dimanche que le protoxyde d'azote ou 'gaz hilarant', une substance à la popularité croissante, sera prochainement interdit.

Le ministre chargé du Logement et des Communautés, Michael Gove, a annoncé dimanche cette interdiction du protoxyde d'azote sur Sky News.

'Tous ceux qui ont eu l'occasion de se promener dans les parcs de nos grandes villes ont vu ces petites bonbonnes argentées', a-t-il dit. Les consommateurs 'non seulement saccagent les espaces publics, mais aussi prennent une drogue qui peut avoir un effet psychologique et neurologique et qui contribue à un comportement antisocial', a ajouté le ministre.

'C'est pourquoi nous devons réprimer les nouvelles manifestations de consommation de drogue et ces bonbonnes de gaz hilarant sont un fléau croissant', a poursuivi Michael Gove.

Le gouvernement veut que les ventes de ces bonbonnes soient 'restreintes à des fins appropriées'. Le protoxyde d'azote est en effet utilisé dans le milieu médical comme anesthésique ainsi que dans les siphons de cuisine.

Augmentation 'préoccupante'

L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies s'est alarmé en novembre d'une augmentation 'préoccupante' de l'usage récréatif de protoxyde d'azote dans certaines régions d'Europe.

Cette popularité croissante, en particulier chez les jeunes, est due à sa disponibilité et à son faible prix. Ce gaz est prisé pour ses effets psychoactifs courts - de l'ordre de trois à quatre minutes -, lorsqu'il est inhalé. Aux Pays-Bas, la possession et la vente de protoxyde d'azote est interdite depuis le 1er janvier.

Le Premier ministre britannique, le conservateur Rishi Sunak, va annoncer lundi des mesures pour lutter contre la petite délinquance. Il est prévu que les délinquants condamnés à des peines d'intérêt général nettoient eux-mêmes leurs graffitis dans un délai de 48 heures. Les auteurs d'infractions porteront, selon ce projet, des combinaisons ou des vestes très visibles pendant qu'ils exécutent leurs sanctions, qui pourraient consister à laver les voitures de police.

Le gouvernement conservateur, au plus bas dans les sondages face aux travaillistes, multiplie les déclarations sur la sécurité et l'immigration, alors qu'auront lieu des élections locales en mai.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus