Le point sur la pandémie dans le monde

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions ...
Le point sur la pandémie dans le monde

Le point sur la pandémie dans le monde

Photo: KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Une infirmière new-yorkaise est devenue lundi la première personne à se faire vacciner contre le Covid-19 aux Etats-Unis, pays le plus meurtri. Près de trois millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech doivent être distribuées d'ici mercredi, avec l'objectif de vacciner quelque 20 millions d'Américains avant fin décembre et 100 millions avant fin mars.

Une aide-soignante de Toronto et une octogénaire de Québec sont devenues les premières personnes à se faire vacciner au Canada, coup d'envoi d'une campagne de vaccination dans tout le pays. Abou Dhabi a aussi commencé à vacciner le public, cinq jours après l'approbation par les Emirats du vaccin du groupe chinois Sinopharm. En Asie, Singapour s'est ajoutée lundi à la liste des Etats ayant approuvé le vaccin Pfizer/BioNTech.

En Autriche, le gouvernement a défendu lundi son programme de dépistage massif de la maladie Covid-19, même si la première phase de tests, qui s'achève cette semaine, a attiré moins de la moitié du nombre de participants attendus. En France, des campagnes locales de dépistage massif ont débuté, sans susciter l'affluence, à la veille du second déconfinement.

En Espagne, le ministre de la Santé Salvador Illa espère recevoir les premiers vaccins contre le Covid-19 aux alentours du 4 janvier. Le laboratoire pharmaceutique allemand Curevac a annoncé le lancement de la troisième et dernière phase d'essais cliniques à grande échelle en vue de l'autorisation de son vaccin.

Restrictions

Londres et certaines régions du sud-est de l'Angleterre s'apprêtent à passer au troisième niveau d'alerte, avec fermeture des hôtels, pubs et restaurants, en raison d'une augmentation 'exponentielle' des cas. La nouvelle poussée pourrait être liée à une mutation du virus, selon les autorités, qui ont cependant estimé 'hautement improbable' que cette nouvelle variante ne réponde pas au vaccin.

Un confinement de cinq semaines va entrer en vigueur cette semaine aux Pays-Bas pour tenter de limiter l'expansion du Covid-19. Il est recommandé aux citoyens de rester chez eux, et de recevoir au maximum deux personnes par jour. Tous les magasins non-essentiels, à l'exception des supermarchés, des magasins d'alimentation et des pharmacies, seront fermés à partir de mardi. Les écoles fermeront à compter de mercredi.

Le gouvernement tchèque a annoncé lundi la réinstauration d'un couvre-feu nocture, ainsi que la fermeture des restaurants et bars dans le pays pour Noël, face à la vigueur de la pandémie de Covid-19. Les mesures annoncées comprennent également une limitation à 6 personnes pour les rassemblements en intérieur et en extérieur, et une interdiction de consommer de l'alcool en extérieur, à partir du 18 décembre. Les commerces et services resteront néanmoins ouverts.

Quant à la Turquie, elle va imposer un couvre-feu de près de quatre jours à partir du soir du réveillon de Nouvel An. En Lituanie, la plupart des magasins doivent fermer à partir de mercredi, la Première ministre Ingrida Simonyte citant 'des chiffres effrayants'.

Records de cas

En Asie, la Corée du Sud, longtemps modèle de gestion de la crise saitaire, affronte une troisième vague d'infections et a signalé dimanche 1030 nouveaux cas, deuxième record journalier consécutif.

Le nombre d'hospitalisations en Suède du fait du Covid-19 a égalé lundi son pic du mois d'avril, a-t-on appris auprès de l'autorité des affaires sociales. Le pays à la stratégie atypique connaît une nette surmortalité du fait de la deuxième vague.

Alors que les soignants sont partout en première ligne face au virus, un rapport de l'OMS et de l'Unicef signale qu'un établissement de santé sur quatre dans le monde ne dispose pas de services d'approvisionnement en eau. Un sur trois ne permet pas de garantir l'hygiène des mains là où les soins sont prodigués.

Plus de 1,6 million de morts

La pandémie a fait au moins 1,6 millions de morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi. Plus de 72 millions de cas ont été diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec 299'191 décès. Suivent le Brésil avec 181'402 morts, l'Inde (143'355), le Mexique (113'953) et l'Italie (64'520).

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus