Le rapport sur l'enquête russe publié d'ici une semaine

Le ministre américain de la Justice Bill Barr a confirmé mardi qu'il 'serait en mesure' de ...
Le rapport sur l'enquête russe publié d'ici une semaine

Le rapport sur l'enquête russe publié d'ici une semaine

Photo: KEYSTONE/AP/ANDREW HARNIK

Le ministre américain de la Justice Bill Barr a confirmé mardi qu'il 'serait en mesure' de rendre public 'd'ici une semaine' le rapport du procureur spécial Robert Mueller. Seul un résumé a été publié pour l'heure.

Le rapport porte sur les soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de campagne de Donald Trump. Les équipes de M. Barr sont en train de retirer les informations qui pourraient compromettre d'autres enquêtes, dévoiler des sources confidentielles ou nuire à la réputation d'acteurs 'périphériques', a-t-il expliqué lors d'une audition au Congrès.

'Cela se passe bien, on va tenir l'échéance de la mi-avril', a-t-il ajouté devant la commission budgétaire de la Chambre des représentants. Pressé de questions par les élus démocrates, il a botté en touche. 'Je ne vais rien dire de plus sur le rapport avant que tout le monde ait eu l'occasion de le consulter', a-t-il déclaré.

Pas de preuve de collusion

Après 22 mois d'enquête, le procureur Mueller a transmis un rapport final de près de 400 pages au ministre de la Justice, qui a publié deux jours plus tard un résumé de ses principales conclusions. Selon ce document de quatre pages, le procureur Mueller a conclu qu'il n'existait pas de preuve de collusion entre la Russie et le candidat républicain lors de la présidentielle de 2016.

Sur l'autre volet de l'enquête, celle d'une potentielle entrave à la justice, 'si ce rapport ne conclut pas que le président a commis un crime, il ne l'exonère pas non plus', selon le procureur spécial, cité par Bill Barr. Le ministre a toutefois conclu que le document ne mentionnait aucun délit susceptible d'entraîner des poursuites judiciaires sur cette base.

Depuis, le président Trump crie victoire, se disant totalement exonéré. Mais l'opposition démocrate réclame la publication intégrale du rapport, soupçonnant le ministre d'avoir édulcoré ses conclusions.

De son côté, Vladimir Poutine a assuré avoir su 'depuis le départ' que l'enquête du procureur spécial Robert Mueller blanchirait Donald Trump. Le président russe a assuré que son pays 'prêt' à une reprise du dialogue.

/ATS
 

Actualités suivantes