Les migrants de l'Aquarius débarquent à Malte

Les 58 migrants, sauvés au large de la Libye par le navire humanitaire Aquarius, sont arrivés ...
Les migrants de l'Aquarius débarquent à Malte

Les 58 migrants de l'Aquarius débarquent à Malte

Photo: KEYSTONE/EPA/DOMENIC AQUILINA

Les 58 migrants, sauvés au large de la Libye par le navire humanitaire Aquarius, ont débarqué dimanche dans le port de La Valette. Ils ont attendu presque une semaine au large de la petite île méditerranéenne.

Ces personnes, essentiellement d'origine libyenne, ont pris place à bord de bus à destination d'une base militaire maltaise à La Valette où ils devraient rester quelques jours. Les 58 migrants, dont 17 femmes et 18 mineurs, doivent ensuite être transférés vers plusieurs pays européens, conformément à un accord trouvé mardi.

Au terme de cet accord, la France accueillera 18 de ces migrants, l'Allemagne et l'Espagne 15 chacune et le Portugal 10. 'Nous espérons qu'ils pourront quitter Malte dans quelques jours', a déclaré un représentant du Haut-commissariat de l'ONU aux réfugiés (UNHCR), Paolo Biondi à La Valette.

Sauvés par l'Aquarius lundi, ces migrants ont attendu jusqu'à dimanche au large de Malte, en raison d'une mer très agitée, avant d'être transférés dans la matinée sur un navire des gardes-côtes maltais depuis l'Aquarius.

L'Aquarius, qui s'est vu retirer son pavillon par le Panama, a choisi de rester dans les eaux internationales pour ne pas prendre le risque de se retrouver dans une situation d'illégalité une fois dans les eaux maltaises, avec le risque d'être saisi. Selon un communiqué du gouvernement maltais, il devrait maintenant faire route vers Marseille, son port d'attache dans le sud de la France.

L'Aquarius est le dernier navire humanitaire à parcourir la Méditerranée pour recueillir des migrants qui tentent la traversée clandestine vers l'Europe, selon l'ONG française qui l'a affrété, SOS Méditerranée. Le navire de l'ONG espagnole Open Arms a toutefois indiqué samedi qu'il rejoignait les eaux de la Méditerranée centrale au large de la Libye pour répondre des opérations de sauvetage.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus