Naufrage en Italie: 18 ans de prison pour le capitaine tunisien

La justice italienne a condamné mardi à 18 ans de prison le capitaine du chalutier dont le ...
Naufrage en Italie: 18 ans de prison pour le capitaine tunisien

Naufrage en Italie: 18 ans de prison pour le capitaine tunisien

Photo: Keystone

La justice italienne a condamné mardi à 18 ans de prison le capitaine du chalutier dont le naufrage avait provoqué la mort de 800 migrants en avril 2015. Son second a écopé de cinq ans. Les deux hommes devront aussi verser des amendes de neuf millions d'euros chacun.

Mohammed Ali Malek, un Tunisien 28 ans, a été reconnu coupable d'homicide, naufrage et aide à l'immigration clandestine. Seul ce dernier chef a été retenu contre Mahmoud Bikhit, un Syrien de 26 ans considéré comme son second à bord.

Les deux hommes ont également été condamnés à verser chacun neuf millions d'euros d'amende (9,7 millions de francs). Le procès a été mené selon une procédure accélérée, avec des audiences espacées et souvent à huis clos, dans la quasi-indifférence des médias italiens.

Dans un communiqué mardi, le parquet de Catane a salué une décision qui affirme l'autorité de la justice italienne dans cette affaire, même si les faits se sont déroulés dans les eaux internationales. Le parquet avait requis 18 ans de prison contre M. Malek et six ans contre M. Bikhit.

'Il y a passeur et passeur'

Les deux accusés avaient réfuté toute responsabilité dans le drame, affirmant n'avoir été que des migrants parmi les autres. Il y a 'passeur et passeur. La plupart du temps ce sont des migrants désignés sur le moment. On leur donne un téléphone satellitaire, une boussole et on leur interdit sous peine de mort de faire demi-tour', avait expliqué l'avocat du capitaine, Me Massimo Ferrante.

Mais selon les autres survivants, le capitaine était à la barre lorsque le bateau bleu de moins de 30 mètres avait chaviré, puis coulé la nuit suivante, sous les yeux horrifiés de l'équipage du 'King Jacob', un cargo portugais qui avait été envoyé à son secours.

Selon le parquet, les manoeuvres erratiques de M. Malek ont fortement contribué au chavirage du bateau. Ce dernier a, semble-t-il, percuté le 'King Jacob' à plusieurs reprises.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes