Birmanie: le naufrage de Rohingyas a fait 23 tués et 40 disparus

Le naufrage de Rohingyas partis mercredi soir vers le Bangladesh a fait au moins 23 victimes ...
Birmanie: le naufrage de Rohingyas a fait 23 tués et 40 disparus

Birmanie: le naufrage de Rohingyas a fait 23 tués et 40 disparus

Photo: Keystone

Le naufrage de Rohingyas partis mercredi soir vers le Bangladesh a fait au moins 23 victimes et 40 personnes sont portées disparues. Dix-sept personnes ont survécu, a indiqué vendredi à Genève un porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

'Huit corps ont été récupérés' depuis minuit, a dit devant la presse ce responsable. L'embarcation de Rohingyas, partie depuis un village côtier de l'Etat Rakhine, a coulé à quelques encablures de la terre ferme, victime de pluies torrentielles et de vents violents.

Elle avait 80 personnes à son bord, dont environ 50 enfants. Le transport semble avoir été organisé par des passeurs, a également expliqué le porte-parole.

A Cox's Bazar, au Bangladesh voisin, un demi-million de personnes sont arrivées depuis un mois et le risque de choléra augmente, a dit depuis ce pays un responsable de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon l’UNICEF, les enfants seraient au nombre de 350'000 dans les camps de Rohingyas au Bangladesh.

Vaccins et aide alimentaire

L'envoi de 900'000 doses de vaccins a été approuvé. Leur distribution pourra être mise en place d'ici trois semaines. Le Croissant-rouge local a de son côté indiqué avoir pris en charge un nombre croissant de personnes pour des maladies diarrhéiques aiguës.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué de la nourriture pour 460'000 personnes et veut desservir un million de personnes sur l’ensemble de l’année. Selon le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR), près de 20% des nouveaux arrivants sont victimes de malnutrition aiguë.

Lors d'une rare réunion publique du Conseil de sécurité sur la Birmanie - la dernière remontait à 2009 -, demandée par sept de ses 15 membres, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a réclamé jeudi au gouvernement birman un 'accès humanitaire' dans la zone de conflit. Il demande aussi 'le retour en sécurité, volontaire, digne et durable' dans leurs régions d'origine des réfugiés ayant fui au Bangladesh.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus