Nouvelles évacuations aux Philippines à l'approche d'un typhon

Les autorités philippines ont fait évacuer vendredi de nouvelles régions. Elles ont demandé ...
Nouvelles évacuations aux Philippines à l'approche d'un typhon

Nouvelles évacuations aux Philippines à l'approche d'un typhon

Photo: KEYSTONE/EPA/FRANCIS R. MALASIG

Les autorités philippines ont fait évacuer vendredi de nouvelles régions. Elles ont demandé à 5,2 millions d'habitants du nord de l'archipel, placés sur la trajectoire d'un typhon 'très destructeur', de rester barricadés chez eux.

Le super typhon Mangkhut devrait balayer la pointe nord des Philippines samedi, avec des vents soufflant à 205 km/h et des pointes à 255 km/h, qui n'ont pas faibli depuis que la tempête a frappé la Micronésie en début de semaine.

Plus de 8000 personnes ont été transférées dans des abris temporaires, alors que Mangkhut se rapproche des provinces de Cagayan et d'Isabela, productrices de riz et de maïs.

Houle de six mètres

Des dizaines de milliers d'autres habitants devront peut-être être évacués des zones basses, les météorologues prévoyant une houle de tempête de six mètres au niveau des villages du littoral situés sur la trajectoire du typhon.

Cinq mille passagers étaient bloqués vendredi dans plusieurs ports par le typhon, qui se dirigera vers Hong Kong, la Chine et le Vietnam après avoir balayé l'île philippine de Luçon.

Les autorités prennent des précautions particulières car elles font la comparaison avec le typhon Haiyan, qui avait dévasté les régions centrales de l'archipel en 2013, faisant 6300 morts. Il est toutefois peu probable que les vents de Mangkhut forcissent encore et atteignent les 240 km/h de Haiyan. Le nord de Luçon, d'autre part, est moins densément peuplé que les zones frappées par Haiyan dans le centre.

Même si l'on s'attend à ce que Mangkhut faiblisse après avoir abordé les terres, il n'en demeurera pas moins 'très destructeur', selon le météorologue Rene Paciente.

Un avis de vigilance tempête a été émis pour la capitale, Manille, tout comme pour une trentaine de provinces du nord et du centre de l'archipel. Les cours ont été suspendus et les administrations ont fermé leurs portes en plus de 600 endroits.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus