Plus de 3000 morts du Covid-19 en 24 heures au Brésil, un record

Le Brésil a franchi mardi pour la première fois la barre des 3000 décès quotidiens dus au Covid-19 ...
Plus de 3000 morts du Covid-19 en 24 heures au Brésil, un record

Plus de 3000 morts du Covid-19 en 24 heures au Brésil, un record

Photo: KEYSTONE/AP/Eraldo Peres

Le Brésil a franchi mardi pour la première fois la barre des 3000 décès quotidiens dus au Covid-19, selon le ministère de la santé. Il est le deuxième pays le plus endeuillé de la planète par la pandémie de coronavirus en chiffres absolus, derrière les Etats-Unis.

Le pays de 212 millions d'habitants a enregistré 3251 morts au cours des dernières 24 heures, portant le total des décès à 298'676 depuis l'apparition d'un premier cas fin février 2020. Cela fait deux semaines que le Brésil est le pays qui enregistre le plus de décès quotidiens de Covid-19, avec une moyenne supérieure à 2000 morts par jour.

Au total, le pays a comptabilisé 12,1 millions de cas, dont 82'493 nouvelles contaminations au cours des dernières 24 heures.

La virulence de la deuxième vague de la pandémie a mis sous tension le système de santé. Le taux d'occupation des services de réanimation dépasse 80% dans la majorité des 27 Etats brésiliens et les réserves d'oxygène pour les patients gravement atteints de Covid-19 ont atteint des niveaux 'préoccupants' dans six Etats du Brésil.

Inquiétudes en Amérique du Sud

La situation du Brésil suscite notamment l'inquiétude en Amérique du Sud. La circulation du virus 'continue d'augmenter dangereusement dans tout le Brésil' et cette 'terrible situation touche également les pays voisins', a déclaré mardi à Washington Carissa Etienne, la directrice de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), qui dépend de l'OMS.

Mme Etienne a notamment souligné l'augmentation rapide du nombre de cas de coronavirus dans plusieurs régions du Venezuela, de la Bolivie et du Pérou, limitrophes du Brésil, ainsi qu'en Uruguay et au Paraguay, également voisins du géant sud-américain.

Selon les experts, l'explosion des contaminations au Brésil est notamment due au nouveau variant du coronavirus détecté en Amazonie, soupçonné d'être plus contagieux.

Le pays affronte cette flambée épidémique, alors que la vaccination reste lente en raison de problèmes logistiques. Parallèlement, les querelles politiques font rage entre les gouverneurs, les maires et le président d'extrême droite Jair Bolsonaro sur la conduite à tenir face à la pandémie.

/ATS