Plus de 9100 personnes sont à la rue en Angleterre (rapport)

Des bénévoles ont aménagé ce week-end une école londonienne pour permettre à des centaines ...
Plus de 9100 personnes sont à la rue en Angleterre (rapport)

Plus de 9100 personnes sont à la rue en Angleterre (rapport)

Photo: KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

Des bénévoles ont aménagé ce week-end une école londonienne pour permettre à des centaines de sans-abri d'y fêter Noël. La pauvreté a augmenté ces dernières années au Royaume-uni, au point de constituer une véritable 'crise nationale', selon un rapport parlementaire.

L'association d'aide aux sans-abri Crisis a profité de l'absence des enfants pendant cette période de vacances pour ouvrir les portes de leur école à des personnes sans domicile. Pendant que des bénévoles réparent sacs à dos ou sacs de couchage déchirés, les personnes accueillies boivent un café, partagent un repas, consultent un médecin ou simplement se reposent au chaud.

Paula, 48 ans, a passé trois mois dans sa voiture après avoir été expulsée de chez elle. 'Se retrouver sans domicile, c'est toujours un gros changement, passer d'un mode de vie à un autre, ça ne manque pas de bouleverser qui que ce soit...' témoigne cette ancienne travailleuse sociale qui a vu de 'grands mecs costauds s'effondrer'. 'Ca m'a détruite aussi au début, mais j'ai réussi à m'endurcir'.

Aujourd'hui, Paula a trouvé un logement, mais tandis qu'elle sort la tête de l'eau, des milliers de ménages plongent dans la pauvreté. Selon un rapport parlementaire publié la semaine passée, 9100 personnes sont à la rue en Angleterre.

Par ailleurs, plus de 78'000 ménages dont 120'000 enfants sont sans domicile, vivant dans des hébergements d'urgence 'qui peuvent être parfois de très faible qualité'. S'ajoutent les 'SDF cachés', hébergés par leur famille ou leurs amis et non comptabilisés dans les chiffres officiels.

'Coupes budgétaires'

Et le problème s'aggrave. Depuis 2011, le nombre de personnes dormant dans la rue a grimpé de 134% selon ce rapport qui évoque une 'crise nationale'. Ses auteurs demandent au gouvernement de s'attaquer au problème en développant l'offre de logements, en particulier ceux accessibles aux ménages à faibles revenus.

Si des raisons diverses comme une rupture amoureuse, la perte d'un emploi, ou des problèmes de santé peuvent jeter des gens dans la pauvreté, 'ce qui est clair à nos yeux, c'est que les conséquences de l'absence de construction de logements sociaux, du coût du logement, de la réforme du système de prestations sociales et des coupes budgétaires conduisent à une croissance inquiétante du nombre de personnes dormant dans la rue', explique Jon Sparkles, à la tête de Crisis.

Une 'honte nationale'

L'association accueillera quelque 4500 personnes dans treize centres pendant la période de Noël. D'autres initiatives sont organisées un peu partout dans le pays, comme à la gare londonienne de Euston, où 200 personnes sans-domicile dîneront le soir de Noël.

Dimanche, dans son message de Noël, le leader de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn a évoqué tous ceux 'qui n'ont pas de maison à eux et dorment dans la rue'. Il a récemment interpellé la Première ministre au Parlement, qualifiant la situation de 'honte nationale'.

La vie peut basculer

Theresa May a répondu que son gouvernement investissait 500 millions de livres (environ 662 millions de francs) dans la lutte contre la pauvreté. Elle a souligné que son budget, annoncé le mois dernier, prévoyait des mesures pour augmenter l'offre de logements abordables.

Au centre de Crisis à Londres, Mhari Colvin, bénévole depuis treize ans, souligne la rapidité avec laquelle la vie des gens peut basculer: les sans-abri sont 'comme vous et moi', commente-t-elle, 'ils ont juste eu un ou deux coups durs. Il peut suffire d'une chose pour que leur monde s'effondre'.

/ATS
 

Actualités suivantes