Premier ministre nippon attendu à Pearl Harbor pour une visite historique

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe est attendu mardi à Pearl Harbor, sur l'archipel d'Hawaï ...
Premier ministre nippon attendu à Pearl Harbor pour une visite historique

Premier ministre nippon attendu à Pearl Harbor pour une visite historique

Photo: Keystone

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe est attendu mardi à Pearl Harbor, sur l'archipel d'Hawaï, théâtre il y a 75 ans d'une attaque éclair qui secoua l'Amérique. Il veut démontrer 'la force immense de la réconciliation'.

Au moment où Donald Trump multiplie les déclarations imprévisibles voire contradictoires sur ses futures orientations diplomatiques, M. Abe et le président américain sortant Barack Obama (qui cèdera sa place le 20 janvier) devraient profiter de l'occasion pour mettre en relief la singularité de l'alliance Washington-Tokyo.

Préparée pendant des mois dans le plus grand secret, l'attaque éclair de Pearl Harbor - elle dura à peine deux heures - fit plus de 2400 morts. Elle précipita l'entrée des Etats-Unis dans la Seconde guerre mondiale.

C'est la première fois qu'un Premier ministre japonais se rend sur le mémorial USS Arizona, construit au début des années 1960 pour honorer les 1177 Américains qui périrent lorsque l'impressionnant cuirassé fut détruit par l'aviation nippone.

MM. Abe et Obama se retrouveront en début de matinée pour leur dernier tête-à-tête avant de rejoindre, par bateau, ce lieu de mémoire aux lignes épurées, ouvert sur la mer et le ciel, construit juste au-dessus de l'épave rouillée. Une déclaration des deux dirigeants est prévue à 12h05 (23h05 en Suisse).

Hommage aux victimes

En se retrouvant à Pearl Harbor, au milieu du Pacifique, sept mois après leur rencontre à Hiroshima,- pour commémorer deux événements qui marquèrent le début et la fin de l'affrontement entre les Etats-Unis et le Japon impérial -, les deux hommes veulent rendre hommage aux victimes. Ils veulent aussi afficher leur unité de vue.

Avant M. Abe, trois chefs de gouvernement se sont rendus à Pearl Harbor dans les années 50, dont son grand-père, Nobusuke Kishi, mais aucun d'entre eux n'avait participé à une cérémonie d'hommage aux victimes sur les lieux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes