Premières foules dans les bureaux de vote américains

Alors que le président américain Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden ont poursuivi ...
Premières foules dans les bureaux de vote américains

Premières foules dans les bureaux de vote américains

Photo: KEYSTONE/AP/Mike Morones

Alors que le président américain Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden ont poursuivi leur campagne vendredi, le vote anticipé pour la présidentielle de novembre s'est ouvert en Virginie. L'Etat est l'un des premiers à autoriser le vote anticipé en personne.

Affrontant parfois plusieurs heures d'attente, masqués contre le Covid-19, des électeurs se sont pressés vendredi dans les bureaux de vote de la Virginie. 'Nous ne voulons pas prendre le risque' que nos bulletins par correspondance soient perdus, a affirmé à l'AFP David Apatoff.

'Il y a eu tellement d'inquiétudes concernant les tentatives d'attaquer la poste et le vote par correspondance et les tentatives d'ingérence dans le scrutin, que nous voulions enregistrer notre bulletin aussi vite que possible', a renchéri son épouse Nell Minow.

Dans ce bureau de vote de Fairfax, en grande banlieue de Washington, certains électeurs ont confié avoir attendu quatre heures pour déposer leur bulletin. La Virginie avait voté pour Hillary Clinton en 2016 face à Donald Trump. Les sondages donnent encore cette fois l'avantage au démocrate Joe Biden face au président républicain sortant.

Vote par correspondance

Trois autres Etats ont ouvert vendredi la possibilité de voter en personne: le Dakota du Sud, le Minnesota et le Wyoming. Avec eux, plus d'une vingtaine des 50 Etats américains auront aussi lancé d'ici à samedi le vote par correspondance.

Avec la pandémie de Covid-19, les électeurs pourraient opter en masse pour cette dernière option, qui leur évitera d'affronter les longues files d'attente. Lors de la présidentielle de 2016, près du quart des votes (33 millions) s'étaient déjà effectués par courrier. Cette fois, entre 50 et 80 millions de bulletins pourraient arriver par la poste.

Pendant ce temps, les deux candidats étaient dans le même Etat: le Minnesota. Le locataire de la Maison-Blanche doit prononcer dans la soirée un discours en plein air dans un aéroport dans la ville de Bemidji.

L'ancien vice-président de Barack Obama l'avait devancé dans l'après-midi à Duluth, grande ville sur les rives du lac Supérieur. Le démocrate a une nouvelle fois éreinté la gestion de la pandémie de Covid-19 par Donald Trump, en interpellant directement les mineurs de la région, qui avaient voté pour le républicain en 2016, après des décennies de victoires démocrates.

'Combien de gens à travers l'Iron Range, combien de chaises vides autour de la table le soir à cause de ses manquements et de son égoïsme', a lancé Joe Biden, après la visite d'un centre de formation d'un syndicat, près de Duluth.

En 2016, Hillary Clinton l'avait emporté d'une courte tête dans cet Etat frontalier avec le Canada. Il est, cette fois, l'un des Etats scrutés de près, car il pourrait décider, en partie, du vainqueur.

Selon le dernier sondage Morning Consult, Joe Biden dispose d'une légère avance (48% contre 44%) sur Donald Trump.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus