Quelques milliers de « gilets jaunes » défilent malgré la chaleur

Près de six mille 'gilets jaunes', selon le ministère de l'Intérieur, ont bravé la chaleur ...
Quelques milliers de « gilets jaunes » défilent malgré la chaleur

Quelques milliers de

Photo: KEYSTONE/AP/RAFAEL YAHGOBZADEH

Près de six mille 'gilets jaunes', selon le ministère de l'Intérieur, ont bravé la chaleur samedi en France. Ils ont défilé pour leur 33e samedi de manifestation, qui marque un nouveau recul de la mobilisation.

Ils étaient 5769 au total à manifester en France, selon l'Intérieur, soit presque moitié moins que la semaine dernière (11'800 manifestants dénombrés). C'est aussi la plus faible mobilisation observée depuis le début du mouvement. La page Facebook du 'Nombre jaune' a de son côté décompté 10'224 manifestants.

A Paris, 1300 personnes ont manifesté dans l'après-midi, selon le ministère de l'Intérieur (contre 1100 la semaine précédente). La manifestation a pris un tour festif avec sous-marin jaune en guise de char et artistes donnant de la voix, a constaté l'AFP.

Quelques manifestants se revendiquant 'gilets jaunes' et 'queer' ont également rejoint le défilé, en cette journée de marche des Fiertés.

A Paris, la manifestation avait pour thème la dénonciation des violences policières. Juché sur le char sous-marin, Alain, 54 ans, ex-militaire, a arraché ses médailles qui n'ont pour lui 'plus aucune valeur'.

Blessé à la gorge le 1er décembre par un tir de LBD, 'à 2 millimètres de la carotide', comme en témoigne la cicatrice qu'il montre, il a fait 'neuf heures de voiture' depuis le Haut-Jura pour venir manifester samedi et ne veut 'rien lâcher', raconte-t-il à l'AFP.

Dans le calme

La manifestation s'est déroulée dans le calme, les manifestants se ravitaillant en eau dans les supérettes, et pour quelques uns se rafraîchissant avec des pistolets à eau.

A Lille, environ 500 'gilets jaunes' ont manifesté, a constaté une journaliste de l'AFP. 'On sera d'attaque pour la rentrée', prédit Christine, retraitée, et 'obligée de travailler pour compléter' sa pension.

Selon l'un des organisateurs, cinq manifestants ont été interpellés et placés en garde à vue, dont l'un des leaders lillois du mouvement Alexandre Chantry, déjà interpellé par le passé. Il y a eu des dégradations matérielles, feu de poubelles et vitrines brisées. Au moins une manifestante a été blessée.

Interdiction à Reims

A Reims, où le préfet de la Marne avait interdit de manifester, il n'y a pas eu de défilé. Selon une source policière, 18 personnes ont été interpellées, dont 9 placées en garde à vue.

A Rennes, selon la préfecture, quelques centaines de 'gilets jaunes' ont manifesté. La ville a connu quelques affrontements et des 'gilets jaunes' ont tenté de pénétrer dans le centre, interdit de manifestation par la préfète. Il y a eu trois interpellations pour des jets de projectiles ou des outrages.

A Bordeaux, moins de 200 personnes ont manifesté, selon la police, sous un soleil de plomb dans le centre historique de la ville. A Toulouse, ils étaient entre 100 et 200 à manifester et vu les presque 40 degrés, beaucoup n'avaient pas revêtu leur gilet. Ils étaient une centaine à Montpellier.

Par ailleurs, quelque 600 'gilets jaunes' de toute la France se retrouvent pour le week-end à Montceau-les-Mines pour leur troisième 'Assemblée des assemblées' qui devait se pencher sur les suites à donner au mouvement.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus