Réchauffement: la végétation pousse plus vite en Antarctique

La végétation a poussé de plus en plus vite en Antarctique ces dernières décennies sous l'effet ...
Réchauffement: la végétation pousse plus vite en Antarctique

Réchauffement: la végétation pousse plus vite en Antarctique

Photo: Keystone

La végétation a poussé de plus en plus vite en Antarctique ces dernières décennies sous l'effet du changement climatique, révèle une étude publiée jeudi. Ce vaste continent blanc pourrait ainsi devenir de plus en plus vert.

Peu de plantes vivent sur cette péninsule, mais l'étude de mousses poussant sur les rives de l'océan Antarctique montre un très net accroissement de l'activité biologique ces cinquante dernières années, ont souligné les scientifiques. Leurs travaux sont présentés dans la revue américaine Current Biology.

Ils ont analysé cinq carottes prélevées dans des couches de mousse qui se préserve très longtemps grâce au froid. Ces prélèvements ont permis de remonter plus de 150 ans en arrière, et ainsi de reconstituer l'évolution du climat sur une longue période.

Leur analyse montre clairement un accroissement de l'activité biologique ces cinquante dernières années.

Plus verdoyant

'La température monte depuis environ la moitié du siècle dernier dans l'Antarctique, ce qui a un effet majeur sur la croissance de la mousse dans la région', a expliqué Matt Amesbury, chercheur à l'université britannique d'Exeter.

En fait, la péninsule antarctique est l'une des régions ayant connu le réchauffement le plus rapide sur la planète avec une hausse de la température d'environ 0,5 degré Celsius par décennie depuis les années 1950.

Outre cette hausse du thermomètre, d'autres indications du changement climatique dans l'Antarctique ont été identifiées comme un accroissement des précipitations et des vents plus puissants.

'La sensibilité de la pousse de la mousse à la montée de la température dans le passé laisse penser que l'altération des écosystèmes se produira rapidement avec le réchauffement planétaire en cours, ce qui entraînera des bouleversements dans la biologie et dans le paysage de cette région emblématique', a prédit le professeur Dan Charman, directeur du projet de recherche.

'On pourrait voir l'Antarctique devenir de plus en plus verte comme cela a déjà pu être observé en Arctique', a-t-il résumé. 'Si le réchauffement se poursuit, il y aura un retrait accru des glaciers et la péninsule Antarctique sera un lieu beaucoup plus verdoyant à l'avenir', a relevé M. Amesbury.

/ATS
 

Actualités suivantes