Recomptage manuel des bulletins pour la sénatoriale de Floride

Les autorités électorales de Floride ont ordonné jeudi le recomptage manuel des suffrages du ...
Recomptage manuel des bulletins pour la sénatoriale de Floride

Recomptage manuel des bulletins pour la sénatoriale de Floride

Photo: KEYSTONE/EPA/CRISTOBAL HERRERA

Les autorités de Floride ont ordonné jeudi le recomptage manuel des suffrages de l'élection de mi-mandat au Sénat pour départager le démocrate sortant Bill Nelson et son rival républicain Rick Scott. Un écart de 0,15% des huit millions de bulletins les sépare.

Selon les résultats du recomptage électronique, Rick Scott, l'actuel gouverneur de l'Etat du sud-est des Etats-Unis, est arrivé devant Bill Nelson pour 12'600 voix. En vertu de la législation locale, le département d'Etat de Floride doit ordonner un recomptage manuel si l'écart est inférieur à 0,25%.

Ce décompte doit être effectué d'ici le 18 novembre. Les autorités électorales doivent certifier les résultats le 20 novembre.

En dépit de l'incertitude, le candidat républicain au Sénat Rick Scott s'est rapidement déclaré, une nouvelle fois, vainqueur, sans attendre la conclusion de ce nouveau dépouillement ordonné par sa propre administration, puisqu'il est actuellement gouverneur de Floride.

'Des fraudes', lance Trump

La confusion, qui rappelle la présidentielle américaine de 2000, ne concerne pas seulement la course au Sénat. Les vainqueurs n'ont pas encore pu être déclarés dans plusieurs élections, dont celle pour l'important siège de gouverneur, plus d'une semaine après les scrutins du 6 novembre.

Les autorités de Floride ont ainsi aussi ordonné un nouveau dépouillement manuel dans plusieurs élections locales mais pas pour celle de gouverneur, également très disputée.

Le républicain Ron DeSantis affiche 49,59% contre 49,18% pour le démocrate Andrew Gillum, premier candidat noir à cette fonction en Floride. L'écart correspond à 0,4 point au terme du nouveau comptage automatique, qui s'est achevé jeudi à 15h00. M. Gillum refuse de concéder la défaite.

Cette incertitude n'empêche pas le président des Etats-Unis, Donald Trump, de marteler depuis plusieurs que ses poulains républicains ont gagné, dénonçant sans aucune preuve une 'fraude' des démocrates.

Quel que soit le résultat en Floride, les républicains garderont leur majorité au Sénat en janvier. Mais si le siège de cet Etat reste finalement dans le giron des démocrates, leur avance sera entamée.

Mercredi, Rick Scott avait déjà été reçu en vainqueur par les républicains sur la colline du Capitole, alors même que son opposant démocrate, le sénateur Bill Nelson, n'a pas concédé la défaite. 'Notre Etat doit avancer', a lancé jeudi Rick Scott dans un communiqué, affirmant que le nouveau décompte automatique avait creusé son avantage.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus