Revue de presse de ce dimanche 20 janvier 2019

Dans la presse du jour des deux côtés de la Sarine, Pierre Maudet défend sa stratégie de défense ...
Revue de presse de ce dimanche 20 janvier 2019

Revue de presse de ce dimanche 20 janvier 2019

Photo: KEYSTONE/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

Dans la presse du jour des deux côtés de la Sarine, Pierre Maudet défend sa stratégie de défense. Les journaux dominicaux abordent aussi le prix des loyers des locaux diplomatiques de la Confédération. Voici le titre de ces informations non confirmées à Keystone-ATS:

Le Matin Dimanche / SonntagsZeitung: Les partisans du PLR genevois ont soutenu mardi soir à quelques voix près le conseiller d'Etat Pierre Maudet. Celui-ci estime que ce vote est un message pour les présidences suisse et genevoise, à savoir que 'c’est encore la base qui a le dernier mot'. 'Le PLR a fait preuve d’une certaine forme de souveraineté populaire', explique le Genevois dans un entretien accordé au Matin Dimanche. Poursuivi pour acceptation d'un avantage, Pierre Maudet résiste depuis plusieurs mois aux pressions venues de la direction de son parti le poussant à démissionner, la présidente suisse Petra Gössi en tête. Mais 'quel serait le dégât d'image si j'étais acquitté dans six mois et que le parti m'avait forcé à démissionner?', se demande-t-il lors d'une interview avec la SonntagsZeitung. Et ces appels répétés donnent l'impression, que le parti 'laisse tomber ses élus dès l'apparition de premières difficultés'. De quoi, selon lui, endommager autrement l'image du PLR.

Le Matin Dimanche: La Confédération débourse chaque mois 1,2 million de francs en loyers pour ses locaux diplomatiques (consulats, ambassades et résidences). Par année, la douloureuse s'élève à 14,3 millions, rapporte Le Matin Dimanche qui a obtenu les chiffres détaillés grâce à la loi sur la transparence. L’Office fédéral des constructions et de la logistique affirme que les conditions du marché local sont scrutées à la loupe avant la signature d'un bail et Jacques Pitteloud, responsable actuel des ressources au DFAE, estime que recevoir de manière appropriée permet à la Suisse d'être prise au sérieux. Le loyer mensuel du consulat général de San Francisco, qui atteint presque les 90'000 francs, est le plus coûteux. Il est suivi par celui de Hong Kong (51'000 francs), Séoul (49'500 francs) et Shangaï (44'053 francs). Les loyers les plus bas sont payés à Bichkek, capitale du Kirghizistan (542 francs) et à Antananarivo, Madagascar (917 francs).

SonntagsZeitung: En Suisse, des dizaines de parlementaires sont touchés par la dernière fuite de données majeure baptisée 'Collection #1'. Selon la 'SonntagsZeitung', parmi les 2,5 milliards de données d'accès publiées sur Internet figurent également celles d'au moins 78 parlementaires helvétiques sur 278, soit plus d'un quart. Parmi eux figurent la conseillère nationale libérale-radicale bernoise Christa Markwalder ainsi que la socialiste zurichoise Priska Seiler Graf. Tout comme le PDC fribourgeois Dominique de Buman, qui présidait encore récemment le Conseil national. La fuite a diffusé leurs adresses e-mail et peut-être même leurs mots de passe, selon le journal alémanique. Ce qui pourrait tenter les hackers de les espionner. Jeudi, un énorme ensemble de données volées (87 gigaoctets) contenant des informations de connexion ont fait leur apparition sur Internet. Ces données ont toutes été volées.

SonntagsBlick: La Confédération a cofinancé un portail de petites annonces érotiques en Suisse romande appelé 'Callmetoplay - Appelle-moi et jouons ensemble', avance le SonntagsBlick. Ce site a été créé par deux organisations de défense des droits des travailleuses et travailleurs du sexe. L'Office fédéral de la police (Fedpol) a versé 45'600 francs à l'une d'elles, car le portail met à disposition un forum protégé qui permet de demander de l'aide en cas de violence, a expliqué un porte-parole. De son côté, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a versé quelque 300'000 francs à l'institution parce qu'elle fait de la prévention du VIH et des autres maladies sexuellement transmissibles chez les prostituées. Le portail permet aux travailleurs du sexe de placer leur annonce en ligne à l'aide d'un formulaire déjà préparé et aux clients de choisir leur préférence à partir d'un catalogue. Le site fournit également des conseils en cas d'urgence médicale ou en cas de rupture du préservatif.

SonntagsZeitung: Dans les années à venir, le Forum économique mondial (WEF), qui débutera mardi, continuera à avoir lieu dans les montagnes grisonnes. La 'SonntagsZeitung' rapporte que le fondateur du WEF, Klaus Schwab, s'est engagé à long terme à rester à Davos, citant le directeur du tourisme Reto Branschi. 'En automne, un contrat a été signé avec le WEF pour les trois prochaines années avec l'option des trois années supplémentaires', a-t-il fait savoir. Le WEF se tient à Davos depuis sa fondation en 1971, à une exception près. En 2002, les organisateurs se sont rendus à New York - pour envoyer un signal de solidarité après les attaques terroristes du 11 septembre. Dans le passé, Klaus Schwab avait menacé à plusieurs reprises de quitter Davos. Il reprochait, entre autres, à la station son manque d'hospitalité ainsi que les prix scandaleux des hôtels et restaurants affichés pendant le forum.

Zentralschweiz am Sonntag/Ostschweiz am Sonntag: De l'eau minérale au lieu de celle du robinet: après une baisse de la consommation d'eau minérale locale l'année dernière, l'industrie des boissons prépare sa campagne. Elle compte vanter les mérites de l'eau gazeuse aux restaurateurs dès le printemps, affirment les journaux Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. Malgré l'été chaud de 2018, la consommation d'eau minérale suisse a diminué de 0,4 %. Au cours de la même période, les ventes des marques étrangères ont augmenté de 1,5 %. De même que la consommation d'autres boissons gazeuses et de bière. L'Association suisse des grossistes en boissons (VSG) attribue ce déclin à la popularité de l'eau du robinet. L'eau minérale reste la boisson froide la plus consommée en Suisse. Chaque habitant en ingurgite en moyenne 115 litres par an. Le chiffre pour les boissons gazeuses sucrées est d'environ 68 litres et de 55 litres pour la bière.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus