Revue de presse de ce dimanche de Noël

Ministère public, éducation civique ou encore immigration sont certains des sujets qui occupent ...
Revue de presse de ce dimanche de Noël

Revue de presse de ce dimanche de Noël

Photo: Keystone

Ministère public, éducation civique ou encore immigration sont certains des sujets qui occupent la presse dominicale. Mix et Remix n'a pas été oublié par son ancien employeur.

Le Matin Dimanche: Dans son édition du jour, Le Matin Dimanche rend un vibrant hommage à son dessinateur Philippe Becquelin, plus connu sous le nom de Mix et Remix, qui est mort lundi. L'hebdomadaire lui consacre son édito et neuf pages pour rappeler que l'artiste et ses fameux personnages aux gros nez n'épargnaient personne. 'Son talent, c'était de ne pas choisir de camp'.

Le Matin Dimanche: Un Ministère public de la Confédération mené par un collège de trois personnes. C'est l'idée du conseiller national Carlo Sommaruga (PS/GE). 'Il faut dépersonnaliser la fonction', explique-t-il au Matin Dimanche. 'Ainsi en cas de critique, l'institution sera préservée'. Sans compter que le procureur de la Confédération doit de plus en plus se déplacer pour suivre des affaires à l'étranger. La droite soutient l'initiative parlementaire du socialiste, sauf l'UDC semble-t-il. 'Ce n'est pas en délayant le pouvoir au niveau fédéral que nous allons résoudre le problème', argue Jean-Luc Ador (UDC/VS).

Le Matin Dimanche: Donner des notes en éducation civique pour encourager les jeunes à aller voter. L'idée émane de Mathias Reynard (PS/VS) qui déplore le haut taux d'abstentionnisme de cette tranche de la population, indique Le Matin Dimanche dans son édition du jour. 'Dans une démocratie directe c'est quand même problématique', analyse-t-il. Il souhaite également que les caisses fédérales débloquent de l'argent pour des manuels scolaires de civisme. Outre des campagnes ciblant les jeunes lors de votations ou d'élections, le conseiller national propose entre autres de généraliser le vote des jeunes dès 16 ans, sur demande, à toute la Suisse.

NZZ am Sonntag: Les demandeurs d'asile provenant d'Etats à risques font systématiquement l'objet d'un contrôle de la part du Service de renseignement de la Confédération (SRC). Le Conseil fédéral établit les pays qui figurent sur cette liste, classée par ailleurs confidentielle. Elle a été complétée en 2016, indique une porte-parole du SRC à la NZZ am Sonntag. Selon le journal alémanique, il est connu que la Syrie figure sur la liste. L'Irak, le Yémen, la Somalie et le Pakistan doivent également s'y trouver, estime l'hebdomadaire. Quant à savoir si la Tunisie, dont proviennent les deux auteurs présumés des attentats de Nice et Berlin, y figure aussi, la question reste ouverte. Quoiqu'il en soit les contrôles sont en hausse: en 2010, 1900 personnes ont fait l'objet d'enquêtes contre 4900 l'année passée.

SonntagsZeitung: Selon le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) 149'228 personnes sont actuellement au chômage en Suisse, ce qui représente un taux de 3,3%. Cette statistique ne comprend que les personnes à la recherche d'emploi qui sont inscrites à l'Office du travail ou dans les offices régionaux de placement, relève la SonntagsZeitung. Si l'on prend en compte les chiffres publiés la semaine passée par l'aide sociale, 236'178 personnes sont sans emploi, soit un taux de 5,2%. Ces chiffres ne comprennent pas ceux qui n'ont plus droit au chômage, mais n'osent pas demander l'aide sociale.

NZZ am Sonntag: L'immigration nette en Suisse pour l'année 2016 est estimée à 60'000 personnes. Il s'agit des chiffres les plus bas enregistrés, depuis la mi-2007, lorsque la libre circulation des personnes a été mise en place. Selon les données du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM), publiée par la NZZ am Sonntag, le solde migratoire, mois de novembre compris, s'est établi à 58'508 personnes. Durant ces onze mois, 143'540 personnes sont arrivées en Suisse, et 85'032 ont quitté le pays.

Le Matin Dimanche / SonntagsZeitung: L'UDC parle d'un surcoût de 3200 francs par an et par ménage si la nouvelle loi sur l'énergie passe. Drôles de chiffres, estiment Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung qui ont sorti leur calculette. 'Pour une famille de quatre personnes, la hausse du prix de l'énergie 'ne représente que 150 francs par an, au maximum', détaillent les hebdomadaires. Pourquoi une telle différence? 'L'UDC invente le scénario de la deuxième phase de la Stratégie énergétique 2050 alors que rien n'est concrétisé, encore moins décidé ni même discuté au Parlement', explique l'Office fédéral de l'énergie, qui dénonce des chiffres erronés.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus