Rex Tillerson va rencontrer Staffan de Mistura à Genève pour parler de la Syrie

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson va parler de la situation en Syrie lors de son ...
Rex Tillerson va rencontrer Staffan de Mistura à Genève pour parler de la Syrie

Rex Tillerson va rencontrer Staffan de Mistura à Genève pour parler de la Syrie

Photo: KEYSTONE/AP Pool/ALEX BRANDON

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson va parler de la situation en Syrie lors de son bref passage à Genève. Il doit rencontrer en début d'après-midi l'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura, a dit dans la nuit de mercredi à jeudi le département d'Etat américain.

M. Tillerson doit ensuite discuter avec les membres du personnel de la mission américaine auprès de l'ONU à Genève et leurs proches. La semaine dernière, le département d'Etat avait annoncé des rencontres auprès du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Celles-ci ont toutes été annulées en raison de son 'calendrier chargé'.

Position sur Assad pas établie

Les Etats-Unis vont à nouveau accepter des réfugiés après quatre mois d'une suspension controversée. Mais l'accès de ceux d'une dizaine de pays, dont la Syrie, va rester geler.

Samedi dernier, le président américain Donald Trump avait prédit le début d'une période transitoire vers la paix en Syrie après la reprise de Raqa à l'Etat islamique (EI). 'Nous soutiendrons les forces locales de sécurité (...) et mettrons en place les conditions pour une paix durable', a-t-il dit.

'Nous soutiendrons des négociations diplomatiques qui mettront fin à la violence, permettront aux réfugiés de rentrer chez eux et déboucheront sur une transition politique' en Syrie, a-t-il poursuivi. Il n'a pas mentionné en revanche la position de Washington sur le maintien ou non du président syrien Bachar al-Assad, ni quelle influence serait laissée à Moscou dans les négociations.

La précédente série de pourparlers à Genève remonte à plusieurs mois. M. de Mistura souhaite organiser des discussions début novembre.

Préoccupé par le Pakistan

Depuis vendredi dernier, M. Tillerson s'est rendu en Arabie saoudite, en Afghanistan, au Qatar, en Irak, au Pakistan et en Inde. En Irak, il a exigé le départ des milices iraniennes dont la présence est démentie par le premier ministre.

Et il a appelé au dialogue entre les autorités de ce pays et les Kurdes après la prise de la ville de Kirkouk par l'armée irakienne. Mercredi, alors qu'il était en Inde, il s'est dit préoccupé par la stabilité et la sécurité du gouvernement pakistanais.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus