Rio retrouve un semblant de calme après une semaine d'affrontements

La plus grande favela de Rio de Janeiro, la Rocinha, est à nouveau sous contrôle, ont annoncé ...
Rio retrouve un semblant de calme après une semaine d'affrontements

Rio retrouve un semblant de calme après une semaine d'affrontements

Photo: Keystone

La plus grande favela de Rio de Janeiro, la Rocinha, est à nouveau sous contrôle, ont annoncé samedi les autorités brésiliennes. Un millier de soldats ont été déployés sur place après plusieurs jours de heurts entre la police et des trafiquants de drogue.

Cinq personnes ont été interpellées au cours des dernières heures, a indiqué la police. Des armes, notamment des fusils, des grenades et des pistolets ont également été saisis, selon la même source.

Le secrétaire à la sécurité de l'Etat de Rio, Roberto Sa a affirmé que le déploiement vendredi de 950 soldats dans ce quartier central où vivent 70'000 personnes, près de la très chic plage de Leblon, a permis aux autorités de reprendre le contrôle de la situation.

'Nous maintenons une situation stable', a déclaré Roberto Sa lors d'une conférence de presse. Les fusillades avaient débuté dimanche après l'incursion d'une bande rivale dans la favela. Les militaires ont été déployés à la demande du gouvernement de l'Etat de Rio.

Le général Mauro Sinott a affirmé que les troupes, qui sont intervenues après que la police a reconnu être incapable de faire face au chaos, resteront autant de temps que nécessaire. 'Aucune date butoir n'a été fixée', a-t-il précisé.

Des convois de camions et de véhicules blindés transportant les soldats étaient arrivés sur place vendredi. Ils ont été chargés d'encercler la Rocinha alors que la police et les forces spéciales traquaient les suspects à l'intérieur de la favela.

Des délinquants qui auraient tenté de fuir la favela à travers la forêt sont tombés sur la police dans la région d'Alto da Boa Vista. L'affrontement a fait trois morts et quatre blessés, selon des informations de la police citées par les médias brésiliens.

Regain de violences

Sur place, samedi, les habitants de Rocinha tentaient de reprendre le cours d'une vie normale en dépit de la forte présence de l'armée.

Un an après le faste des Jeux olympiques, Rio de Janeiro vit au rythme des fusillades et des patrouilles de l'armée déployées pour faire face à une poussée de la violence.

Guerre entre gangs de trafiquants de drogue, enfants tués par des balles perdues pendant des raids de police dans les favelas, recrudescence des vols à main armée: le sentiment d'insécurité est omniprésent. Ces derniers mois, la route qui mène à l'aéroport international de Rio a été bloquée à plusieurs reprises à cause d'échanges de tirs nourris qui ont terrorisé les automobilistes.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus