Trump publie une lettre de Kim et marque sa confiance sur le dossier nord-coréen

Le président américain Donald Trump a signalé jeudi une nouvelle fois son optimisme sur le ...
Trump publie une lettre de Kim et marque sa confiance sur le dossier nord-coréen

Trump publie une lettre de Kim et marque sa confiance sur le dossier nord-coréen

Photo: Keystone/AP/EVAN VUCCI

Le président américain Donald Trump a signalé jeudi une nouvelle fois son optimisme sur le rapprochement avec la Corée du Nord. Il a d'ailleurs fait un geste diplomatique inédit de publier une lettre que lui a adressée Kim Jong Un.

Processus 'important' ou 'fructueux', 'confiance inébranlable', 'progrès historiques'. Les mots employés par le dirigeant nord-coréen dans ce texte daté du 6 juillet sont empreints de chaleur et de confiance et tranchent avec le revers enregistré par le secrétaire d'Etat Mike Pompeo lors de sa visite récente à Pyongyang.

'On enregistre de grands progrès', a commenté de son côté Donald Trump sur Twitter, plateforme qu'il a choisie pour diffuser cette lettre. Dans sa missive, le leader nord-coréen demande cependant à Donald Trump 'des actions concrètes' pour renforcer leur confiance mutuelle. Cela devrait permettre, dit-il, une nouvelle rencontre après le sommet historique du 12 juin à Singapour.

'Je suis fermement convaincu qu'une volonté forte, des efforts sincères et l'approche unique que nous avons eue, moi-même et vous Excellence, afin d'ouvrir de nouvelles perspectives entre la RPDC (République populaire démocratique de Corée, ndlr) et les Etat-Unis seront fructueux', écrit Kim Jong Un.

Le leader nord-coréen y évoque 'une mise en oeuvre fidèle' de la déclaration commune adoptée le 12 juin à Singapour. Mais il n'aborde pas directement la question centrale du processus, la dénucléarisation de la péninsule coréenne et donc du régime de Pyongyang.

Les Etats-Unis ont en outre demandé jeudi à l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole vers la Corée du Nord, se basant sur un rapport américain affirmant que ce pays a dépassé pour 2018 ses quotas d'importations fixés fin 2017 par des sanctions.

/ATS
 

Actualités suivantes