Les Vert’libéraux lancent trois candidats pour les élections fédérales

Les membres du parti ont validé vendredi soir les candidatures de Paul Monnerat, Ismaël Vuillaume ...
Les Vert’libéraux lancent trois candidats pour les élections fédérales

Les membres du parti ont validé vendredi soir les candidatures de Paul Monnerat, Ismaël Vuillaume et Morgan Chételat

Morgan Chételat, Paul Monnerat et Ismaël Vuillaume se lancent dans la course à Berne. Morgan Chételat, Paul Monnerat et Ismaël Vuillaume se lancent dans la course à Berne.

Les Vert’libéraux jurassiens prendront part aux élections fédérales. La formation créée en 2020 participera pour la première fois à un tel scrutin. Trois candidatures ont été validées par la trentaine de membres présents à l’assemblée générale qui s’est déroulée vendredi soir à Delémont. La liste pourrait toutefois encore évoluer, car un délai supplémentaire a été accordé à certaines personnes toujours en réflexion. Paul Monnerat, Ismaël Vuillaume et Morgan Chételat viseront le Conseil national le 22 octobre. Le premier sera également candidat au Conseil des États. Tous les trois ont été désignés par acclamation.

Paul Monnerat est âgé de 47 ans, biologiste et enseignant au Lycée cantonal de Porrentruy. L’habitant de Montignez souhaite faire bouger les choses à Berne. Il estime que la Confédération ne va pas assez vite dans la mise en œuvre de la transition énergétique. Le candidat plaide également pour une collaboration intense et proactive avec l’Union européenne.

Paul Monnerat : « Le parlement fédéral vit dans un autre siècle »

Ismaël Vuillaume, 44 ans, est policier et conseiller communal à Haute-Ajoie. En tant qu’électricien de formation, il estime également que la transition énergétique doit devenir une priorité. L’accent peut notamment être mis, selon lui, sur le développement de l’énergie solaire.

Ismaël Vuillaume : « Il faut impérativement éviter une crise énergétique »

Le troisième candidat est âgé de 19 ans et vit à Develier. Apprenti informaticien, Morgan Chételat est aussi d’avis que la Confédération doit agir beaucoup plus rapidement pour la protection du climat. Il trouve légitime que la jeune génération soit représentée dans ce scrutin fédéral.

Morgan Chételat : « Ma candidature apporte une sorte de fraicheur »

Le président du PVL Jura a insisté sur l’importance de « se mettre en ordre de bataille » même s’il a reconnu ne pas être dupe. « On sait que ce sera très difficile », a déclaré Didier Receveur. Ce dernier a, par ailleurs, souligné que ce scrutin fédéral pouvait servir de tremplin au parti en vue des prochaines élections cantonales. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus