A Gaza, Israël a violé le droit international (Navi Pillay)

La Haut Commissaire aux droits de l'homme Navi Pillay a affirmé jeudi que les violations du droit international commises par Israël à Gaza sont incontestables. L'Etat hébreu a violé les principes de proportionnalité et de précaution.

Lors de sa dernière conférence de presse à Genève avant la fin de son mandat de six ans, la Haut Commissaire a affirmé que les attaques de Tsahal contre les hôpitaux et les écoles de l'UNRWA peuvent être considérées comme des crimes de guerre.

"Il est absolument incontestable que les principes de proportionnalité et de précaution ont été ignorés" par Israël, a déclaré Navi Pillay.

Elle a précisé que l'éventualité que des roquettes soient stockées par le Hamas dans les hôpitaux, les écoles ou les mosquées de Gaza, ou même lancées depuis ces endroits où sont réfugiés des civils est aussi une violation du droit international. Mais elle a ajouté: "Cela n'absout pas Israël de ses propres obligations de respecter le droit humanitaire".

La Haut Commissaire a affirmé qu'il n'est pas possible de tolérer l'impunité. Elle a rappelé les conclusions du rapport Goldstone, établi à la suite de l'opération "Plomb durci" en 2008-2009, et regretté que la communauté internationale ne les ait pas mises en oeuvre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus