Accord de coalition entre les islamistes et leurs alliés laïcs

Les partis de la coalition au pouvoir en Tunisie après les élections constituantes du 23 octobre ont signé lundi soir l'accord de répartition des principaux postes à la tête de l'Etat. Ils sont également convenus d'organiser de nouvelles élections d'ici un an.Hamadi Jebali, secrétaire général du mouvement islamiste Ennahda (Renaissance), arrivé en tête du scrutin, dirigera le futur gouvernement de coalition. La présidence de la République est octroyée à Moncef Marzouki, chef de file du Congrès pour la République (CPR, gauche nationaliste). /SERVICE


Actualisé le