Affaire DSK: les mensonges de la plaignantes sont "accablants"

Une brève relation sexuelle mais trop de mensonges et trop de doutes sur la femme de chambre. Le procureur de Manhattan a expliqué lundi pourquoi il avait demandé l'abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn. L'ancien chef du Fonds monétaire international (FMI) est accusé d'agression sexuelle par Nafissatou Diallo.Dans un long argumentaire de 25 pages, les services de Cyrus Vance expliquent que la femme de chambre guinéenne a tellement menti qu'elle ne peut être crédible dans un procès. Et qui si une relation sexuelle précipitée a bien eu lieu avec l'ancien patron du FMI le 14 mai, les éléments matériels ne permettent pas "d'établir de manière indépendante" qu'il s'agissait d'une relation forcée. /SERVICE


Actualisé le