Affaire Snowden: fermeture de deux services de mails codés

Un service de courriels codés, considéré comme ayant été utilisé par Edward Snowden, a brusquement fermé jeudi sans explication. Son propriétaire a affirmé qu'il s'y était résolu plutôt que de permettre aux autorités américaines d'avoir accès à ses clients.

"J'ai été contraint de prendre une décision difficile : devenir complice de crimes contre le peuple américain ou quitter près de dix années de dur labeur en fermant Lavabit", déclare son propriétaire, Ladar Levison, dans une lettre publiée sur le site internet de la société.

"En l'état actuel des choses, je ne peux pas raconter ce qui m'est arrivé ces six dernières semaines, même si j'ai par deux fois fait les demandes nécessaires", a-t-il expliqué. La loi américaine autorise le renseignement à faire des demandes d'informations auprès d'entreprises qui sont tenues de ne pas en parler.

Administrateurs supprimés

Par ailleurs, la NSA a annoncé jeudi son intention de supprimer 90% de ses administrateurs système, dans le but de réduire le nombre de personnes ayant accès à des informations sensibles.

Son directeur Keith Alexander a expliqué lors d'une conférence à New York sur la cyber-sécurité que le renforcement de la sécurité serait réalisé grâce à l'automatisation d'une grande partie du travail. Il envisage aussi de rendre obligatoire la présence de deux personnes pour l'accès à certaines données informatiques de la NSA.

Edward Snowden, désormais réfugié en Russie, faisait partie du millier d'administrateurs systèmes qui participaient à la gestion des réseaux de la NSA.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus