Afrique du Sud: reprise du travail à la mine de Marikana

La direction de la mine sud-africaine de Marikana, théâtre d'une sanglante fusillade policière contre des grévistes le 16 août, a cherché l'apaisement lundi. Elle a repoussé l'ultimatum lancé aux grévistes pour reprendre le travail, sans toutefois évoquer la question des salaires.Selon la direction, seuls 27% des employés ont regagné leur poste lundi malgré les menaces de licenciements proférées par l'exploitant, Lonmin. Affirmant que l'activité de la mine de platine, située près de Rustenburg (nord), avait repris, Lonmin a pour la première fois discuté avec les syndicats, quatre jours après la fusillade qui a fait 34 morts. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes