Antarctique: début de l'opération de secours du navire russe bloqué

L'évacuation plusieurs fois retardée des passagers d'un navire russe bloqué dans les glaces de l'Antactique depuis plus d'une semaine a pu débuter jeudi, a annoncé le chef de l'expédition. Un hélicoptère chinois est arrivé sur place.

"L'hélicoptère chinois est arrivé au Chokalskiï (le navire russe). Nous partons, c'est du 100%", a écrit Chris Turney sur twitter. D'autres tentatives avaient échoué ces derniers jours en raison du mauvais temps et de la glace qui paralyse le bateau russe et entrave les efforts des brise-glace.

Le tweet de Chris Turney est accompagné d'une vidéo montrant un hélicoptère rouge venu du brise-glace chinois Xue Long en train d'atterrir sur la glace près du bateau russe bloqué dans la glace depuis le 24 décembre. Le navire transporte 52 passagers et 22 membres d'équipage

Les brise-glaces envoyés à la rescousse du bateau russe ont dû rebrousser chemin faute de capacité suffisante pour fendre l'épaisse banquise. Dernier en date, le bâtiment australien "Aurora Australis" a fait demi-tour lundi pour cause de mauvais temps.

Glaces dérivantes

Les autorités australiennes, qui coordonnent les secours, veulent utiliser l'hélicoptère chinois pour évacuer les passagers. Une fois sur le Xue Long, une péniche devrait les conduire jusqu'au brise-glaces australien. L'évacuation doit prendre environ cinq heures.

Les passagers du navire russe reproduisent l'expédition historique menée dans l'Antarctique il y a un siècle (1911-1914) par l'explorateur australien Sir Douglas Mawson. Ils effectuent les mêmes expériences que celles menées à l'époque.

Avant d'être pris dans la banquise, le bâtiment se trouvait dans une zone où les bateaux peuvent normalement circuler à cette époque de l'année, mais un brusque changement des conditions météo l'a poussé vers les glaces. L'expédition a démarré il y a trois semaines et le navire devait rejoindre la Nouvelle-Zélande début janvier.

/ATS


Actualisé le