Au moins 42 morts dans une vague d'attentats à Bagdad

Une série d'attentats à la voiture piégée commis lundi dans des quartiers chiites de Bagdad ont fait au moins 42 morts et des dizaines de blessés. Les attentats n'ont pas été revendiqués.

L'attaque la plus meurtrière a eu lieu à Sadr City, où une explosion à proximité d'un groupe de travailleurs a fait au moins sept morts, dont deux militaires. Le recours à la violence s'est accru récemment de la part des sunnites fondamentalistes à l'encontre des chiites.

Ces derniers, ainsi que le personnel de sécurité du gouvernement et les membres de la milice sunnite "Sahoua", sont prioritairement visés par Al Qaïda et les insurgés sunnites.

Le différend entre les deux communautés musulmanes s'est accentué avec la guerre civile en Syrie voisine, mettant en danger l'équilibre fragile mis en place en Irak entre factions chiites, kurdes et sunnites.

Centaines de victimes

Dimanche, un attentat suicide a fait au moins 40 morts et une cinquantaine de blessés à l'intérieur d'une mosquée chiite de Moussaïab, à 60 kilomètres au sud de Bagdad. Selon la mission des Nations unies en Irak, environ 800 personnes ont trouvé la mort le mois dernier dans des attentats et autres actes de violence.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus