Berlin lance le 25e anniversaire de l'ouverture du Mur

Berlin a donné vendredi le coup d'envoi des célébrations des 25 ans de l'ouverture du Mur, le 9 novembre 1989. Les festivités culmineront dimanche avec une grande "fête populaire" qui marquera cet événement historique.

En début de soirée, le maire de Berlin Klaus Wowereit a inauguré l'installation de près de 6900 ballons lumineux qui, sur une quinzaine de kilomètres, symbolise le tracé du Mur. Il a allumé une section de ce "mur" lumineux sur l'un des ponts de la Spree.

Ces ballons seront lâchés dimanche soir dans le ciel au son de l'Hymne à la joie de Beethoven, l'hymne de l'UE. Ce sera "l'occasion de faire s'écrouler le Mur une seconde fois", a dit M. Wowereit, rendant hommage aux "personnes mortes simplement parce qu'elles voulaient franchir ce Mur".

"Ce 25e anniversaire est également un jour de souvenir pour les victimes du régime de la RDA", a ajouté l'élu social-démocrate.

Visite de Gorbatchev

Parallèlement, le dernier dirigeant de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, 83 ans, est arrivé à Berlin où il est crédité d'un rôle majeur dans la Réunification allemande. "Nous devons méditer les leçons du passé", a-t-il dit lors d'une visite à Checkpoint Charlie, un des points de contrôle emblématiques de la partition de la ville.

Le père de la perestroïka ("réforme") doit participer samedi à un débat sur le regain de tension récent entre l'Occident et la Russie et être reçu lundi par la chancelière Angela Merkel. Il a insisté sur l'importance des relations germano-russes: "aussi longtemps qu'elles sont bonnes, tout va bien, et pas seulement pour nos deux peuples", a-t-il dit.

Hommage au Bundestag

Dans la matinée, les chefs des groupes parlementaires du Bundestag se sont succédé à la tribune avec des souvenirs personnels prenant une dimension historique. "Le jour où le Mur est tombé" est un jour "historique" pour le peuple allemand, a lancé la conservatrice Gerda Hasselfeldt (CSU), rappelant que cet événement s'était produit sans une goutte de sang, et sans "qu'aucun coup de feu ne soit tiré".

Une passe d'armes a opposé le chanteur et ancien dissident est-allemand Wolf Biermann, déchu de sa nationalité par la RDA en 1976, aux députés de Die Linke.

Selon la presse allemande, quelque deux millions de visiteurs sont attendus à Berlin ce week-end. Les cheminots ont même décidé de mettre samedi soir un terme à leur grève historique, prévue initialement jusqu'à lundi.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus