Boeing disparu: signaux détectés pas des boîtes noires

Les signaux acoustiques détectés début avril par une sonde hydrophone dans l'océan Indien ne proviennent probablement pas des boîtes noires du Boeing de Malaysia Airlines disparu le 8 mars, a déclaré jeudi un responsable américain. Il évoque une autre source sans lien avec l'avion.

Une sonde hydrophone et des balises avaient détecté le mois dernier des ultrasons pouvant provenir des boîtes noires de l'appareil. Mais ces émissions avaient cessé, sans doute à la mort des batteries des boîtes noires, et aucun nouvel élément n'a depuis permis d'affiner la zone de recherche.

Le centre de coordination (JACC) des recherches du MH370 à Perth avait annoncé le 22 mai la reprise des recherches dans les eaux agitées du sud de l'océan Indien, à des centaines de kilomètres des côtes occidentales de l'Australie, à l'aide d'un robot sous-marin américain, le Bluefin-21.

Fin des recherches

"Pendant une semaine, le Bluefin-21 cherchera dans le voisinage des signaux acoustiques détectés début avril par la sonde hydrophone", avait précisé le JACC.

Le navire australien qui transporte le Bluefin-21, l'Ocean Shield, devait quitter la zone de recherche le 28 mai avec le robot dont la mission aura alors pris fin.

Le vol MH370 assurant la liaison Kuala Lumpur-Pékin a disparu le 8 mars peu après son décollage de la capitale malaisienne, avec 239 passagers et membres d'équipage, en changeant radicalement de cap et volant plein sud.

Les analyses des données radar et satellite situent son point de chute dans le sud de l'océan Indien, à plus d'un millier de kilomètres des côtes occidentales de l'Australie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes