Borno: 19 morts dans des attaques attribuées à Boko Haram

Des membres présumés du groupe islamiste nigérian Boko Haram ont tué dix-neuf personnes dans trois attaques séparées dans l'Etat de Borno, ont annoncé vendredi des habitants. Le nord-est du Nigeria est en proie à de nombreux troubles.

Les tueries ont eu lieu jeudi et vendredi dans les villes de Dikwa et Kala-Balge et près du village de Dalwa, dans cet Etat de Borno bastion du groupe radical.

A Dikwa, des résidents ont affirmé que des insurgés avaient donné l'assaut à un collège, tôt jeudi matin, tué six enseignants, ainsi que deux agents de sécurité, et enlevé un nombre indéterminé de femmes.

Un Etat islamique

A Kala-Balge, un groupe d'insurgés a également lancé des attaques tuant trois personnes et mettant le feu à de nombreuses maisons, selon des responsables locaux. Vendredi, des présumés islamistes ont bloqué la route Maiduguri-Biu, à côté du village de Dalwa, et tué huit automobilistes, selon un témoin.

L'armée a lancé une offensive d'envergure en mai 2013 pour tenter de mettre fin à l'insurrection islamiste qui agite la région nord-est du pays depuis quatre ans et vise à y instaurer un Etat islamique.

Depuis le début de l'année 2014, 1500 personnes sont mortes dans les violences secouant la région.

/ATS


Actualisé le