Brindisi: l'hypothèse la plus probable est celle d'un "acte isolé"

"L'hypothèse la plus probable est celle d'un acte individuel et isolé", a indiqué dimanche le procureur Marco Di Napoli en charge de l'enquête sur l'attentat qui a tué une élève samedi à Brindisi, dans le sud de l'Italie. L'attaque n'aurait pas de lien avec le crime organisé."Il n'est pas impossible que ce soit le geste d'une seule personne", a déclaré le procureur. Selon lui, "les motivations de cette tragédie peuvent être de plusieurs types". Mais, a-t-il ajouté, "nous sommes encore loin de la vérité après seulement 24 heures" sans "aucune revendication". /SERVICE


Actualisé le