Budget 2014 approuvé par le gouvernement italien

Le gouvernement italien a approuvé mardi soir le budget 2014 qui prévoit des allègements fiscaux pour les familles et les entreprises, afin de stimuler une économie ébranlée par la récession. Le texte doit encore être examiné par Bruxelles et approuvé par le Parlement italien.

La baisse des taxes devrait représenter l'an prochain 2,5 milliards d'euros (3,08 milliards de francs). Sur la période 2014-2016, elles sont censées s'élever à 5 milliards d'euros pour les salariés et 5,6 milliards pour les entreprises.

La baisse des recettes fiscales sera compensée par une diminution des coûts de l'Etat et du financement des régions italiennes. Contrairement à ce qu'annonçaient certains médias italiens, la baisse des dépenses ne concernera pas la santé.

"Je ne veux pas faire de déclaration spectaculaire, mais c'est un pas significatif dans la bonne direction avec moins d'impôts pour les entreprises et les salariés", a déclaré le président du Conseil Enrico Letta. Il s'est exprimé à l'issue du conseil des ministres.

Avant minuit

Le budget doit encore être revu et approuvé par le Parlement. Il vise un déficit public de 2,5% en 2014, a dit M. Letta. Il s'est félicité que ce budget "soit le premier qui ne commence pas par des coups de ciseaux ou de nouveaux impôts pour Bruxelles".

Le texte devait être validé avant minuit mardi pour être envoyé dans les temps à Bruxelles.

"Nous avons respecté la date du 15 octobre bien que les tensions politiques du mois dernier ne nous aient pas rendu la tâche très facile, mais nous avons couru et nous approuverons aujourd'hui la loi", a expliqué M. Letta. Il faisait allusion à la crise politique provoquée il y a deux semaines par Silvio Berlusconi, qui avait failli provoquer une chute du gouvernement.

/SERVICE


Actualisé le