Bulletin d'informations de 11h00

* Thaïlande: mandat d'arrêt lancé contre la principale figure de l'opposition
* Armée: les places d'armes de Moudon, Fribourg et Genève fermées
* Nyon: ouverture du procès du violeur de Gland (VD)

THAÏLANDE : La police thaïlandaise a lancé mardi un mandat d'arrêt contre Suthep Thaugsuban, figure du principal parti d'opposition, le Parti démocrate, pour avoir mené l'occupation du ministère des Finances. La présence policière a par ailleurs été renforcée à Bangkok.

Alors que plusieurs ministères étaient toujours encerclés mardi dans la capitale thaïlandaise, le ministre des Sports, Somsak Pureesrisak, a déclaré à l'AFP que "l'eau et l'électricité" allaient être coupées dans les ministères occupés, c'est-à-dire ceux du Tourisme, de l'Agriculture, des Transports et de l'Intérieur.

AFGHANISTAN : Les Etats-Unis et l'Afghanistan semblaient mardi de plus en plus loin d'un accord sur le maintien de troupes américaines après 2014. La veille, une rencontre peu concluante a eu lieu à Kaboul entre Hamid Karzaï, le président afghan, et Susan Rice, la conseillère pour la sécurité nationale de la Maison Blanche.

Barack Obama souhaite que l'accord bilatéral de sécurité (BSA) adopté dimanche par la Loya Jirga, l'assemblée traditionnelle des notables afghans, soit paraphé avant la fin de l'année, mais Hamid Karzaï a exprimé l'intention d'attendre pour cela le terme de l'élection présidentielle prévue en avril prochain en Afghanistan.

PORTUGAL : Les députés portugais, malgré la pression de la rue, s'apprêtaient mardi à voter un budget d'austérité très impopulaire pour 2014. Celui-ci est censé permettre au pays, sous perfusion financière, de s'affranchir de la tutelle de ses créanciers.

"Sans ce budget, le pays ne pourra pas envisager une sortie de son programme d'assistance financière à la date prévue", en juin 2014, et retrouver ainsi un plein accès aux marchés, a déjà assuré plusieurs fois le Premier ministre Pedro Passos Coelho.

CENTRAFRIQUE : Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé mardi le déploiement d'"un millier de soldats" français en Centrafrique pour une durée d'environ six mois, afin de rétablir l'ordre en appui d'une force africaine. Paris a soumis lundi à ses partenaires du Conseil de sécurité un projet de résolution.

"La France appuiera cette mission africaine, de l'ordre d'un millier de soldats", a déclaré le ministre sur la radio Europe 1. "Nous le ferons en appui et non pas en entrée en premier, comme nous avons pu le faire pour le Mali, et pour une période brève, de l'ordre de six mois à peu près", a précisé le ministre.

ARMÉE: Les places d'armes de Fribourg, Genève, Moudon (VD), Lyss (BE) et St-Maurice (VS) ne seront plus utilisées par l'armée suisse, a annoncé Ueli Maurer, chef du Département de la défense (DDPS) mardi à Berne. Rien n'a encore été décidé quant à la future utilisation de ces casernes, a-t-il assuré.

Des rumeurs sur la reconversion de la caserne de Moudon en centre de requérants d'asile circulent dans plusieurs médias, que le ministre de la défense n'a pas confirmé. "Plusieurs options sont ouvertes et doivent être discutées", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

ARMÉE: L'aérodrome militaire de Sion va fermer. L'armée y abandonne ses activités, a annoncé le Département de la défense (DDPS) mardi. En revanche, l'école militaire va à Sion. Cette restructuration entraîne la suppression de 170 postes à l'aérodrome, mais une centaine sont créés avec la police militaire.

Les changements les plus importants concernent le Valais, a déclaré lors d'une conférence de presse à Berne le chef de l'armée André Blattmann. Au total, une cinquantaine d'emplois seront perdus à Sion.

JUSTICE: Le procès du pédophile récidiviste ayant abusé d'une fillette de 11 ans en avril 2011 à Gland (VD) s'est ouvert mardi devant le Tribunal criminel de Nyon. L'homme de 64 ans est principalement accusé de viol qualifié.

L'accusé s'était fait passer pour un technicien et avait demandé à l'enfant de le conduire dans la buanderie de son immeuble avant d'abuser d'elle. Il ne reconnaît que des attouchements.

MÉDIAS: Tamedia obtient le feu vert de la Commission de la concurrence (COMCO) pour le rachat du journal régional "Landbote", basé à Winterthour (ZH). L'autorité de surveillance n'y voit "aucun risque". Elle n'a donc pas soumis la reprise du titre à des conditions, indique mardi le groupe de presse zurichois.

Tamedia avait annoncé en août dernier vouloir racheter la majorité des actions de l'éditeur du "Landbote", Ziegler SA. La transaction sera effective d'ici à début 2014. Le groupe de presse détiendra alors 90,5% des actions de l'entreprise de Winterthour. Il entend en outre négocier avec un actionnaire minoritaire qui détient 9,5% de Ziegler SA.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes