Bulletin d'informations de 13h00

* Londres présentera une résolution à l'ONU pour protéger les civils
* Les rédacteurs en chef critiquent le Ministère public neuchâtelois
* Dix-huit ans de prison pour le père

SYRIE: Le Royaume-Uni va présenter mercredi une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU "condamnant l'attaque chimique" du 21 août en Syrie, a annoncé le Premier ministre britannique David Cameron. Le document doit autoriser "les mesures nécessaires pour protéger les civils".

"Le Royaume-Uni a rédigé une résolution condamnant l'attaque à l'arme chimique par (le président syrien) Assad et autorisant les mesures nécessaires pour protéger les civils", a dit le Premier ministre britannique, ajoutant aussi que le document serait présenté mercredi au Conseil.

CRIMINALITÉ: La justice française a rejeté mercredi la demande d'extradition vers la Suisse d'un membre présumé des "Pink Panthers", un célèbre gang international de braqueurs. L'homme, évadé en mai de la prison du Bois-Mermet à Lausanne, avait été arrêté le 19 août dans le sud de la France.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Nîmes a motivé sa décision par le fait que l'homme, âgé de 47 ans, était de nationalité française au moment des faits, en 2011, et que la France n'extradait pas ses ressortissants. La Suisse l'accuse de plusieurs braquages de bijouteries.

IRAK: Une vague d'attentats coordonnés a frappé mercredi matin Bagdad et ses environs. Elle a fait au moins 40 morts et plus de 140 blessés, alors que l'Irak s'enfonce dans une spirale de violences.

Une dizaine de voitures piégées ont explosé en différents points de la capitale, notamment dans des quartiers à majorité chiite, à une heure où de nombreux habitants se rendaient à leur travail, selon des sources policières et médicales. Aucun groupe n'a revendiqué ces attaques, mais des groupes extrémistes sunnites liés à Al-Qaïda sont généralement tenus pour responsables d'attentats visant les chiites.

AFFAIRE ROCCHI: La Conférence des rédactrices et rédacteurs en chef dénonce à son tour l'attitude du Ministère public neuchâtelois dans l'affaire Ludovic Rocchi. Elle estime que les accusations lancées contre le journaliste du quotidien "Le Matin" portent sur des délits de relativement peu de gravité.

Le domicile conjugal de Ludovic Rocchi avait été l'objet d'une perquisition le 13 août à la suite d'une plainte pour diffamation, calomnie et violation du secret de fonction déposée par le directeur de l’institut de l’entreprise de la faculté des sciences économiques de l’Université de Neuchâtel. En cause, des articles de Ludovic Rocchi accusant ce professeur de plagiat.

MÉDICATION: Sur un échantillon de 3,13 millions de Suisses, environ 42'000 - soit 1,3% - ont eu recours au moins une fois en 2010 à une association de médicaments contre-indiquée, selon une étude mandatée par la Fédération des médecins suisses (FMH) et santésuisse, la faîtière des assureurs maladie. En ne prenant que les "plus de 70 ans", la proportion atteint 4%.

Parmi 20'720 praticiens, les experts du Basel Institute for Clinical Epidemiology and Biostatistics (CEB) ont décelé chez 457 d'entre eux une tendance à prescrire des associations de médicaments qualifiées de "contre-indiquées" ou "contre-indiquées par précaution" à leurs patients, écrivent-ils dans le dernier "Bulletin des médecins suisses" paru mercredi.

HOOLIGANISME: Les fans de foot ou de hockey pourraient être contraints à l'avenir d'emprunter des trains et des bus spécialement affrétés au lieu des transports publics réguliers. Et les clubs qui ne coopèrent pas risquent de devoir passer à la caisse en cas de dégâts. Malgré les critiques des intéressés, le Conseil fédéral a transmis mercredi au Parlement une révision de loi sur le transport de voyageurs.

Certains supporters, enclins à la violence, saccagent régulièrement les trains et les bus, perturbent leur exploitation et dérangent les autres voyageurs, constate le gouvernement. Les entreprises de transport s'efforcent de séparer les fans de sport des autres passagers en leur fournissant des convois spéciaux, en particulier lors des matchs classés à haut risque.

SYRIE: Alors que la situation en Syrie empire, des parlementaires suisses se demandent comment le pays pourrait aider la population civile syrienne. Ils envisagent une augmentation des contingents de réfugiés en provenance de ce pays déchiré par la guerre.

FÉDÉRALES 2015: Après les élections de 2015, il y aura un Valaisan de plus au Conseil national et un Neuchâtelois de moins. Le Conseil fédéral a approuvé mercredi la nouvelle répartition des sièges entre cantons. Zurich et Argovie font aussi partie des gagnants alors que Berne et Soleure verront leur délégation diminuer.

Dès 2015, la Chambre du peuple comptera 18 Vaudois, 11 Genevois, 8 Valaisans (+1), 7 Fribourgeois, 4 Neuchâtelois (-1) et 2 Jurassiens. La plus forte délégation restera zurichoise et augmentera d'un représentant pour un total de 35.

INFANTICIDE À WINTERTHOUR: Le père qui a tué son fils de quatre ans dans une chambre d'hôtel à Winterthour (ZH) en 2010 écope de 18 ans de détention. Le Tribunal de district de Winterthour l'a reconnu coupable d'assassinat mercredi. L'homme âgé aujourd'hui de 63 ans ne sera en revanche pas interné, comme le demandait le Ministère public.

Le procureur avait requis une peine de prison à vie pour assassinat ainsi que l'internement, estimant le risque de récidive important. La défense avait quant à elle plaidé le meurtre et demandé une peine de sept ans de prison.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus