Centrafrique: le HCR dénonce un nettoyage ethnique à grande échelle

Le Haut Commissaire de l'ONU aux réfugiés Antonio Guterres a dénoncé le nettoyage ethnique à grande échelle en Centrafrique. Il a évoqué une "catastrophe humanitaire de proportions indescriptibles".

"Le nettoyage ethnico-religieux massif continue", a affirmé le Haut Commissaire dans un communiqué diffusé à Genève au terme de sa visite en République centrafricaine.

"J'ai été le témoin d'une catastrophe humanitaire de proportions indescriptibles. Des exécutions indiscriminées et des massacres ont eu lieu. La violence est caractérisée par des actes d'une barbarie, d'une brutalité et d'une inhumanité choquantes", a dit le responsable de l'ONU.

Des dizaines de milliers de personnes continuent de fuir le pays, beaucoup sont pris au piège sans savoir où aller, a poursuivi le Haut Commissaire. Seulement à Bangui, des milliers de personnes se trouvent dans des ghettos dans des conditions très graves, a-t-il ajouté.

Même importance que la Syrie

Antonio Guterres s'est déclaré "profondément affligé" du fait que près de 500'000 civils ont été déplacés depuis le mois de décembre. Au total, a-t-il indiqué, 2,5 millions de Centrafricains ont besoin d'aide.

Le Haut Commissaire a souligné qu'il est impératif de restaurer la sécurité et l'ordre, "une priorité urgente". Il a appelé la communauté internationale à accroître immédiatement les forces militaires sur le terrain.

"Il faut accorder la même importance à la République centrafricaine qu'à la Syrie", a affirmé le Haut Commissaire, alors que les opérations humanitaires sont dramatiquement sous-financées.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes